Si tout s'écroule, je m'en fous!

on nous prend vraiment pour des cons!

Je suis agricultrice sur une petite exploitation.Alors pendant le confinement, on a continué à  bosser.Je dis on car dans mon village tout le monde travaille à l'abattoir,à l’hôpital,dans les ephad,dans le commerce... bref,nous sommes dans un département rural.Vous avez entendu parler de notre département début juillet et maintenant nous sommes les" Bons Elèves", les servantes écarlates.(vous avez remarqué,c'est la couleur de ceux qui sont punis)

Des médecins il n'y en a plus , des hôpitaux non plus,pas de lits de médecine pour réhydrater les vieux,et pour faire un traitement antibiotique quand ils ont une pneumonie.

Les lits de médecine sont occupés à longueur d'année.

Et maintenant ça ne suffit pas encore il faut que l'ANSM(c'est bien pratique un sigle ,il n'y a pas de nom) dise aux médecins ce qu'ils ont le droit de préscrire ou non.

Qui faisait partie de l'ANSM quand Irène Frachon a dénoncé les méfaits du Médiator?Ah là ! on ne les voyait pas!chut c'est pas nous!

Combien d'années avant le procès Servier?

Moi ce que je sais c'est que le Professeur  Raoult assume son traitement.

Si je suis malade et que Gilead et et l'ANSM  et Olivier Véran et Bruno Salomon me "bouzille "les reins avec le remdesivir

je porte plainte:"mise en danger de la vie d'autrui" Mais bon je serai morte quand le procès aura lieu.

Je ne me fais pas d'illusions :"responsable(de rien du tout) mais pas coupable."

Plutôt que de dézinguer Mr  Raoult, Mme Coq-Chodorge pourrait enquêter sur les résultats du remdesivir, sur Giléad, sur la filiale de Sanofi associée à Gilead, sur les valeurs boursières des labos...?

Si je suis abonnée à Médiapart ce n'est pas pour que l'on me re serve la soupe des télés, des radios inféodées à l'ARGENT .

Bon, quand il n'y en aura plus , le problème sera réglé et les pauvres seront à peine plus pauvres et on vivra de troc comme en Argentine.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.