2022 : Une loi santé qui laisse mourir les gens ! Penser les lois complémentaires.

Nous avons réalisé une vidéo de 21 minutes pour reprendre les éléments politico-sanitaires et politico-technocratiques du scandale sanitaire de la phagothérapie. Au fil de 9 mois de travail acharné, notre sentiment initial s'est confirmé. Les technocrates sacrifient des milliers de patients sur l'autel de la Déesse Technica. Sénateurs et députés peuvent pallier à cela !

La loi santé comme extrême de la technocratie

Il y a les Français innocents, naïfs - moi par exemple - qui pensent qu'une loi santé ça s'occupe ... de la santé des gens.

Mais pas du tout !

Une loi santé est préparée par des technocrates qui "évitent" tout une palette de processus thérapeutiques qui pourraient épargner aux Français la mort, l'amputation, l'invalidation.

Pour un technocrate, une bonne thérapie c'est une thérapie "technique", avec des molécules, des machines, des dispositifs.

Si une thérapie est naturelle, elle n'intéresse pas le technocrate ; voici trois cas où c'est très clair.

1. Que l'on puisse éviter à quantité de gens la chaise roulante, l'opération de hernie discale, etc. par le massage MGCTCP ça n'intéresse pas le technocrate.

2. Que l'on puisse tuer définitivement des cellules cancéreuses avec un cocktail de plantes, de minéraux et d'extraits animaux, ça n'intéresse pas le technocrate.
Le technocrate ne jure que par la chirurgie, la radiothérapie, la chimiothérapie.

3. La phagothérapie est naturelle, elle ne nécessite pas de dispositif sophistiqué, elle ne coûte "rien" : aucun intérêt pour le technocrate.

Le technocrate qui n'a d'yeux que pour la Déesse Technica.

Une vidéo de 21 minutes reprend le cas de la phagothérapie, cas exemplaire de vide technocratique.

Le vide technocratique : un fait religieux

Il y a le "plein" technocratique, par exemple les prothèses - quand elles fonctionnent.
Par exemple les médicaments - quand ils n'ont pas d'effets secondaires dramatiques.
"On ne peut pas avoir deux dieux à la fois !" nous rappelle le sage. 
Même en polythéisme, il y a toujours un "maître dieu", un boss, un chef.

Le technocrate voue un culte à la Déesse Technica et ne peut pas vouer un culte à la Déesse des Thérapies Douces.

De ce fait le technocrate laisse un vide. Le vide des laissés pour compte de la médecine technique.

Qui a donné le pouvoir aux technocrates ? Qui peut équilibrer ?

Chaque électeur, chaque élu, doit se poser la question.

La loi santé 2022 - comme les précédentes - est une loi de technocrates.
L'exécutif a délégué aux technocrates la pensée de la santé des Français.

Recouvrer la santé par les moyens naturels efficaces, est exclu de la loi santé 2022.

Les sénateurs et députés ont le pouvoir de combler le vide laissé par les technocrates.
Les sénateurs et les députés ont le pouvoir de sauver des Français de la mort, de l'amputation, de l'invalidation. 

Rédiger et voter une "loi phagothérapie" est possible !

Il suffit de consulter les experts français et européens en phagothérapie. 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.