Christian-BR
Abonné·e de Mediapart

199 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 sept. 2008

Maurice Allais avait prévenu: Sarkozy ne l'a pas lu!

Christian-BR
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Pour aller plus loin avec Maurice Allais sur Wikiquote. Dans son essence, la création monétaire ex nihilo actuelle par le système bancaire est identique, je n'hésite pas à le dire pour bien faire comprendre ce qui est réellement en cause, à la création de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement condamnée par la loi.

Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents.

La Crise mondiale d’aujourd’hui. Pour de profondes réformes des institutions financières et monétaires., Maurice Allais, éd. Clément Juglar, 1999, p. 110

---------------------------------------------------------------------------

La simple lecture de cet économiste "Prix Nobel" démontre :

1- que ceux qui gouvernent le monde, Sarkozy aujourd'hui compris, se "foutent" royalement des conséquences de leurs décisions économiques sur les peuples qui les ont élus ( pour les politiques) ou qui les ont financés à la sueur de leur front ou de leur bras ( les Multinationales et Financiers de tous poils)

Seul leur importe, de garder les rênes du pouvoir économique, pour en jouir jusqu'à plus soif.

2 - que les 700 ou 1000 milliards qui vont être apportés par l'Etat Américain ( donc les contribuables) et Français car Sarkozy vient de l'annoncer ce jeudi soir 25 septembre ( L'etat aidera les banques ) sont en fait une création monétaire, car ce sont les banques en difficultés qui vont faire un crédit aux états, crédit que les états vont s'engager à rembourser. suivre ce lien pour les sceptiques

C'est donc un véritable hold-up sur les populations de ces états qui vont payer

90% des citoyens ( y compris les journalistes dits financiers dont certains officient à médiapart ) ignorent tout de la réalité concrète de la création monétaire.

Le traité de Maastricht article 104 a retiré aux Banques Centrales le droit de créer de la monnaie, pour éviter ( argument massue ) l'inflation, les différentiels concurrentiels des monnaies.

Seulement les banques privées et nationales ont été autorisées à émettre de la monnaie au travers de crédits totalement débridès, sans autre controle que le marché.

Nous sommes donc passé d'un contrôle étatique de la monnaie à l'absence totale de contrôle, avec de plus obligation faite aux états d'emprunter aux banques nationales ou privées. (Ne cherchez pas ailleurs l'infation démesurée de la dette des Etats depuis 15 ans)

Alors quand Sarkozy fait la morale, découvre l'ampleur des dégats, il ferait bien de relire Maurice Allais, Parisot, Lagarde, aussi d'ailleurs.

Maurice Allais apporte une réponse sommes toute assez censée à la crise Financiére actuelle :

La création monétaire doit relever de l’État et de l’État seul. Toute création monétaire autre que la monnaie de base par la Banque centrale doit être rendue impossible, de manière que disparaissent les « faux droits » résultant actuellement de la création de monnaie bancaire.

  • La Crise mondiale d’aujourd’hui. Pour de profondes réformes des institutions financières et monétaires., Maurice Allais, éd. Clément Juglar, 1999, p. 95

Sarkozy n'est-il pas le Président de l'Europe ????????????

J'ai toujours pensé que les hommes politiques évoluaient entre incompétences ( souvent graves ) et cynisme (sincère), chez Sarkozy, ces deux travers semblent à égalité, mais je pencherai volontiers pour l'incompétence qu'il masque, comme tout bon vendeur qui se respecte, ( il est avocat !) par des boniments présentés comme arguments.

L'excellent bonimenteur prend ses arguments chez celui qui l'écoute, et nous ressort ce que nous voulons bien entendre. (Fable de la Fontaine).

Son principal atout est de trouver des lieux de foules ou il puisse captiver l'attention, peut importe ce qu'il a vendre, ce sont des acheteurs dont il besoin à qui il vendra ce qu'ils désirent, bien qu'il ne le possède rien à vendre, car c'est son métier : bonimenteur.

La morale est la suivante : un pays peut-il être gouverné longtemps avec un bonimenteur à sa tête ?

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Couple binational : le parcours du combattant
Si on m’avait dit auparavant, qu’en 2021 je serais mariée, j’aurais éclaté de rire ! Pourtant, par amour, on est capable de tout.
par Amoureux Au ban public
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt