Cochon cancérigène : Des études scientifiques hachées, broyées.

Cochon cancérigène : Des études scientifiques hachées, broyées.

Mal-bouffe : « Une autre alimentation est possible et nécessaire »

Cochon cancérigène : Des études scientifiques hachées, broyées.

CochonEtude © CD CochonEtude © CD

L'intox des amis du cochon

XX

Là il ne s’agit pas de souffrance animale car évidemment elle est forte. Il ne s’agit pas non plus de cibler une certaine industrie du cochon comme très polluante. Ici le chef d’accusation ne porte que sur la nuisance alimentaire, sur la nature cancérigène du cochon. Et cela vaut qu’il soit breton, français ou autre. De coller une étiquette bleu-blanc-rouge ne change rien à la mauvaise qualité alimentaire.

Militant INDECOSA-CGT, j’ai lu sans étonnement mais avec intérêt le passage intitulé « Des études scientifiques hachées, broyées » (de 1) qui accuse les méthodes des industriels de l’alimentation carnée et au cas d’espèce celui de la viande de cochon, de contourner la science totalement indépendante par des études de diversion de la « science accommodante » (avec l’industrie carniste) qui elle relativise le mal - sa nature foncièrement cancérogène - pour ne cibler qu’un aspect à savoir la nuisance des additifs nitratés qui eux peuvent être enlevés dans un proche avenir par cette recherche appliquée .

Ce sont là des méthodes obscurantistes courantes que l’on trouve dans d’autres secteurs de l’alimentation ou des scientifiques aux ordres s’opposent aux scientifiques agissant de façon totalement indépendante et pour le bien de tous et toutes.

Christian Delarue

1) Lire l’article « L’intox des amis du cochon »d’Elsa Casalegno paru dans « Que choisir ? » de janvier 2021 (n°598).

https://www.academie-agriculture.fr/sites/default/files/agenda/aafinufcquechoisirjanvier2021.pdf

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.