Abdallah Zekri : besoin d'intégration

Abdallah Zekri : besoin d'intégration

Abdallah Zekri : besoin d'intégration

Abdallah Zekri du CFCM ne trouve rien de mieux à déclarer, en commentant les appels au meurtre dont Mila est la cible : «Elle doit assumer les conséquences de ce qu’elle a dit.» . Il ne retient que le blasphème de cette jeune femme - ce qui est légal et même très utile face à certains psycho-rigides du dogme - et il oubli le machisme et la violence des hommes, musulmans vindicatifs. Ce propos est totalement inadmissible.

Il n'est certes pas le seul. "Une ado qui manque de respect" in Le Point : ainsi Mme Ségolène Royal a retrouvé aussi son côté "ordre moral" qu'on peut lui connaître et qui plait aux intégristes catholiques. Positionnée à gauche de façon certes très modérée au plan économique (accompagnement du néolibéralisme depuis 1983 comme son maître M François Mitterand ), elle tient régulièrement des propos favorables à l'hypertextile (très couvert) ou disons à une pudeur construite et obligée (contre le string un temps, contre les décolletés dans son ex-ministère il y a quelques années) que pour la liberté de se vêtir comme on veut, y compris donc en hypotextile. Ce genre de positionnement devient pénible à gauche. Ce n'est pas elle qui va soutenir le port du string seins nus en piscine à Grenoble face au burkini. La réciprocité textile, ce n'est pas son truc !

Revenons Abdallah Zekri du CFCM il rejoint lui aussi le groupe des défenseurs de l'ordre moral en France c'est à dire pour l'essentiel le camp des intégristes religieux de tout poil. Il mériterait d'aller faire un stage d'intégration tout comme les migrants venant de pays de culture religieuse rigoriste.

Ces migrants (politiques ou économiques) peuvent entrer et s'installer mais il doivent apprendre à "se tenir": ce sont les hommes qui ne doivent pas violer (ou tout autre forme d'agression) et ce sans considération aucune du vêtement des femmes, en hypotextile ou en hypertextile. Cela s'apprend. Une culture dominante ne doit pas rester une seconde nature lorsqu'elle est oppressive. Le féminisme de l'hypertextile est un mensonge qui autorise le contrôle masculin du vêtement contre les femmes. C'est ainsi que l'on voit des gamines de deux ans sous voile complet. Cette oppression textile devrait être interdite .

Une culture dominante ne doit pas rester une seconde nature lorsqu'elle est oppressive. Il en est de même pour l'acceptation de l'homosexualité et du lesbianisme. Elle est très très difficile, on le sait, dans de nombreux pays d'Afrique. Ce n'est pas un motif pour du racisme anti-africain mais c'est bien un motif pour défendre la liberté d'orientation sexuelle, ici et partout.

 

Féminisme hypertextile et féminisme hypotextile - Christian DELARUE 

http://amitie-entre-les-peuples.org/Feminisme-hypertextile-et-feminisme-hypotextile

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.