SALARIAT des 99%

SALARIAT des 99%

SALARIAT des 99%

 

« Ayant vendu l’usage de leur force de travail et étant dépossédés d’une partie de la valeur qu’elle crée, les salariés sont subordonnés et exploités.»  (PR - 1)

Le salariat du 1% - cf à la classe dominante bicéphale - ne se sent pas - subjectivement - subordonné et exploité car, objectivement, il est d'une part RICHE (salaire très élevé ) et en position de COMMANDEMENT. C'est lui qui renforce l’exploitation systémique des travailleurs et travailleuses salariées des 99% den-bas. Deux aspects d'importance donc  !

 Une RTT à 30 ou 32 heures hebdo sans perte de salaires et traitements ne devrait viser QUE les salarié.e.s des 99%, pas ceux du 1% (qui eux ne manque de rien, soyez en certain... Ils ont plutôt de trop !).

La justice sociale c'est "moins pour en-haut et plus pour en-bas" (2) soit celles et ceux qui ont des "fins de mois difficiles" !

Ceux et celles qui ont des "fins de mois difficiles" dans le "champ de la circulation" marchande (rapport social de solvabilité) sont le plus souvent dans le champ de la production des travailleurs ou travailleuses salariées - parfois des indépendants - à bas niveau ; soit avec PEU de travail (mal) salarié (précarité et chômage) soit beaucoup de travail mais toujours assez peu payé relativement (exemple : moins de 2500 euros pour 55 heures hebdo ou plus).

Il y a des retraités du salariat aisés (plus de 3000 euros par mois) mais pas de retraités du salariat riches, (sauf patrimoine préexistant ou pactole de fin de carrière) !

Christian DELARUE

 

1) Le salariat, cœur des luttes sociales - Pierre Ruscassie - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-salariat-coeur-des-luttes-sociales-Pierre-Ruscassi

2) Vers une société plus juste : Moins pour ceux d'en-haut, plus pour ceux et celles d'en-bas . Christian DELARUE - Amitié entre les peuples

http://amitie-entre-les-peuples.org/Vers-une-societe-plus-juste-Moins-pour-ceux-d-en-haut-plus-pour-ceux-et-celles?

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.