Le peuple-classe dans la rue, des Femen aux sexoséparatistes voilées !

9 Avril 2015 : Le peuple-classe dans la rue, des Femen aux sexoséparatistes voilées !

 

 

Relativisme culturel en mode émancipation sociale du peuple-classe !

Mise en sourdine provisoire des batailles "sociétales"

 

XX

 

Demain, 9 avril 2015,

- contre l'austérité, contre la finance prédatrice,

- pour des politiques sociales d'emploi, de salaires, de RTT à 30 heures hebdo, pour les services publics, pour la Sécurité sociale, pour de bonnes retraites à 60 ans, etc...

convergence des diverses composantes du peuple-classe (99%) de France.

 

Non à l'union nationale du 1% et des 99% pour la poursuite des politiques néolibérales qui donnent toujours plus aux riches du 1% et surtout du 0,1% et même le 0,01%. 

STOP à la prédation des puissants contre le peuple-classe et la nature !

 

XX

 

 Le 9 avril 2015 il va faire beau.

Le peuple-classe résident sur le territoire national,

- en métropole ou en outre-mer,

- nationaux ou simplement résidents,

- Femen en strings seins nus ou sexoséparatistes voilées,

- "textiles" ou nudistes (là faut une loi !) , l

- les salariés du public ou du privé,

- travailleurs ou travailleuses indépendantes,

- chômeurs, précaires ou retraités,

- charlie et non charlie

- athées ou croyant(e)s en Dieu(x)

- les "générations futures" (viennent aussi en vert et rouge !)

- etc...

mais tous et toutes du peuple-classe seront en grève et-ou iront manifester contre les politiques d'austérité menées par notre 1% national et par l'oligarchie de l'Union européenne.

Il y aura des prostitué(e)s (pas de problème, pas de "putophobie") mais aussi hélas des clients-prostituteurs, pratiquant le pouvoir sexuel via l'argent (beurk!). Les proxénètes ne viennent pas à ce genre de manif ! C'est heureux !


XX

Pas de xénphobie, pas de racisme !

Pas de harcèlement de rue, pas de sexisme !


 

Christian Delarue

peuple-classe peuple social peuple-classe peuple social


 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.