christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1744 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 juin 2022

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

L'hégémonie inégalitariste menacée

L'hégémonie inégalitariste menacée

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

L'hégémonie inégalitariste menacée

On peut considérer qu'il n'y a pas qu'un bloc de classe au centre comme on dit souvent - dont moi d'ailleurs parfois- mais bien un VASTE BLOC INEGALITAIRE sur tout un champ politique de l'extrême-droite, de droite et du centre, jusqu'à un fraction du PS et des écologistes. 

Il est donc proposé ici, comme Gérard Filoche mais un peu différemment (1), une autre façon de voir que celle diffusée abondamment par le bloc bourgeois du centre qui lui s'en prend aux "radicalités" sur sa droite et sur sa gauche.

Ce vaste bloc inégalitaire est divisé en DEUX SOUS-BLOCS entre - d'une part les "inégalitaires économiques" type centre Macron (avec des PS et des LR) et sa finance prédatrice, son néolibéralisme forcené et - d'autre part les "inégalitaires identitaires" nationalistes xénophobes type Marine Le Pen (avec Zemmour et d'autres de LR), ce sous-bloc s'appuie sur les premières inégalités économiques (malgré un discours social d'appât car sans contenu - jusqu'à ne pas savoir ce qu'est un service public) pour rajouter les inégalités ethno-culturelles.

On voit que la thatchérisation du monde ( ) sur 40 ans a constitué un terreau inégalitaire pour les forces fascistes. Cela vaut ailleurs qu'en France.

La gauche - la NUPES au cas présent - semble bien menacer ce jour toute "l'hégémonie inégalitariste", tant celle classiste et néolibérale que celle nationaliste, raciste, par une forte poussée populaire et du travail contre le capital .

Dureté des affrontements en cours

Il ne sont pas dans la rue mais sur les réseaux sociaux !

On a observé la détestation montante d'un élitisme de classe et de ses privilèges d'argent, bourgeois ou petit-bourgeois.  Et l'on trouve en face la réaction virulente des classes possédantes acqueboutées sur la défense de leurs privilèges de classe mais visant plutôt le wokisme, l'indigénisme ou les "moscoutaires" (pour le sous-bloc du centre-bourgeois) ().

Cet affrontement rude est à replacer dans un cadre extra-national et historique depuis une dizaine d'année. La domination de classe avec ses mesures d'austérité pour les 90% d'en-bas n'est pas que française et elle connait une forte réprobation qui n'est dès lors pas que française. Et c'est bien visible dans d'autres pays, notamment ceux du sud de l'Europe.

Que cette saine détestation puisse se trouver polluée par des haines identitaires fait évidemment problème. Et ce problème est aussi bien instrumentalisé par les suppôts du 1% que l'on trouve au sein des classes aisées. Du coup le mouvement de contre-hégémonie en cours semble de bonne augure. A suivre.

Christian DELARUE

Addendum

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/150622/un-bloc-des-possedants-et-deux-poles-inegalitaires-en-son-sein

Gérard Filoche dit "dans un tweet) "je n'aime pas trop ces "analyses" à la mode qui décrivent "la France partagée en trois blocs", il n'y en a que deux, correspondants aux deux classes sociales fondamentales, droite/extdroite contre gauche" Les classes fondamentales sont celles du travail (ceux et celles qui ne disposent que de la force de travail pour vivre) face au capital (les possédants d'usine qui achètent la force de travail d'autrui et l'exploite pour faire du profit) . Le capital a aussi le sens de rapport social qui voient travailleurs et employeurs en opposition. Dans mon propos je parle en termes de bloc social pro-inégalités ou contra-inégalités. Il n'y a pas que les inégalités économiques il y a aussi les inégalités avec discriminations sexistes et racistes.

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/110622/la-classe-d-appui-des-tres-riches

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — Élections italiennes : après Draghi, l’extrême droite
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Qatar : le Mondial de la honte
Recommandés par nos abonné·es

À la Une de Mediapart

Journal
Le renseignement de sources ouvertes, nouvel art de la guerre d’Ukraine
La collecte et l’analyse des traces numériques laissées par les combats qui font rage en Ukraine peuvent-elles avoir une incidence sur le déroulement du conflit ? La guerre du Golfe avait consacré la toute-puissance de la télévision, celle d’Ukraine confirme l’émergence de l’Open Source Intelligence (OSINT).
par Laurent Geslin
Journal
« Bloc syndical » policier : un mariage scellé par Alliance et béni par Darmanin
Treize syndicats de police ont annoncé leur rapprochement en vue des prochaines élections professionnelles. Mercredi, à la Bourse du travail de Paris, le ministre de l’intérieur s’est félicité de cette union née à l’initiative d’Alliance, une organisation très ancrée à droite.
par Pascale Pascariello
Journal — Terrorisme
Tuerie à la préfecture de police : « J’ai eu l’impression qu’il était possédé par le diable »
Mickaël Harpon se considérait comme frappé par une triple peine : handicapé, agent (administratif et non policier) et musulman. À l’issue d’une nuit folle où il s’imagine dialoguer avec Allah, l’informaticien de la direction du renseignement de la préfecture de police de Paris va tuer quatre collègues.
par Matthieu Suc
Journal — Discriminations
Discrimination des femmes : la Défenseure des droits met un carton rouge à l’Olympique lyonnais
Dans une décision dont Mediacités révèle la teneur, l’autorité indépendante, saisie par une ancienne joueuse, reproche à l’OL de ne pas respecter « les principes fondamentaux de non-discrimination fondés sur le sexe » et « la protection de l’intérêt supérieur des jeunes filles mineures ». Tout le football français est concerné.
par Justin Boche (Mediacités Lyon)

La sélection du Club

Billet de blog
La diffamation comme garde-fou démocratique ?
À quoi s’attaque le mouvement #MeToo par le truchement des réseaux sociaux ? À la « fama », à la réputation, à la légende dorée. Autrement dit à ce qui affecte le plus les femmes et les hommes publics : leur empreinte discursive dans l’Histoire. Ce nerf sensible peut faire crier à la diffamation, mais n’est-ce pas sain, en démocratie, de ne jamais s’en laisser conter ?
par Bertrand ROUZIES
Billet de blog
Il n’y a pas que la justice qui dit le juste
Dans les débats sur les violences sexistes et sexuelles, il y a un malentendu. Il n’y a pas que l’institution judiciaire qui dit le juste. La société civile peut se donner des règles qui peuvent être plus exigeantes que la loi. Ce sont alors d’autres instances que l’institution judiciaire qui disent le juste et sanctionnent son non respect, et ce n’est pas moins légitime.
par stephane@lavignotte.org
Billet de blog
Ceci n'est pas mon féminisme
Mardi 20 septembre, un article publié sur Mediapart intitulé « Face à l’immobilisme, les féministes se radicalisent » a attiré mon attention. Depuis quelque temps, je me questionne sur cette branche radicale du féminisme qu’on entend de plus en plus, surtout dans les médias.
par Agnès Druel
Billet de blog
Les « bonnes » victimes et les « mauvaises »
Elles en ont de la chance, ces consœurs qui savent reconnaître « les bonnes victimes » des « mauvaises victimes ». Les « vraies victimes » des « fausses victimes ». Les « justes combats » des « mauvais combats ». Elles ont de la chance ou un test ou une poudre magique. Moi, je n’ai pas ça en magasin.
par eth-85