christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

1765 Billets

0 Édition

Billet de blog 14 févr. 2016

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Contre le loup néolibéral au plan (anti)social et contre le loup intégriste religieux au plan sociétal.

Variation sur les contre-mouvements réactionnaires porteur d'une idéologie qui rabaisse la dignité humaine, réduit les libertés, empêche l'égalité hommes-femmes

christian delarue
Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr) CA (convergence services publics)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Contre le loup (néo)libéral au plan (anti)social et contre le loup intégriste religieux au plan sociétal.

Annie Coll vient de publier « Pour en finir avec le loup libéral » (L’Harmattan 2016 - Préface d'Yvon Quiniou) mais c’est en philosophe qu'elle s'exprime pour contrer le mal (sous les formes de la pulsion, de l’éthique relativiste et de l’individualisme sans souci d’autrui surtout) et ainsi favoriser, en riposte, l’expansion du bien en société car l’orientation vers le bien existe naturellement chez les humains (cf Erich Fromm) et elle souligne que cette orientation positive est source de plaisirs alors que le scrupulum est au contraire ce (petit) caillou qui gêne la marche quand on fait le mal.

Le mal, appréhendé géopolitiquement, hors problématique philosophique, au niveau global et mondial, se dédouble sous la figure de « deux loups » à combattre si l’on suit la thèse de Sophie Bessis, auteure de « La double impasse » qui évoque deux fondamentalismes, celui religieux et celui marchand (Ed La Découverte 2014). Avec le fondamentalisme consumériste, il faut adjoindre (sous la domination du capital) l’impérialisme et le concurrentialisme néolibéral.

Dans cette double perspective, comme altermondialiste, mais surtout comme antiraciste et anti-intégrismes religieux je m’appuis sur Pierre Fougeyrollas (1), notamment celui de « Les métamorphoses de la crise - Racisme et révolutions au XX ème siècle » (Ed Hachette 1985) .

Il y a trente ans il écrivait d’emblée "Je me suis d’abord demandé si l’affirmation passionnelle des identités culturelles, telle qu’elle s’est développée depuis un quart de siècle, n’avait pas finalement contribué, d’une certaine manière, à la recrudescence présente du racisme. Car, s’il est vrai, comme nous le pensons, que les individus des sociétés actuelles participent tous à plusieurs identités collectives, leur réduction à une seule d’entre elles relève plus de l’idéologie que d’un vécu singulier (première page d’avant-propos du livre cité). Et j’ai partagé cette perspective critique.

Depuis cette époque - 1985 - il y a une toute une évolution qui n’est pas relatée par l’auteur. On pourrait parler d'un contre-mouvement réactionnaire (contr les femmes libres et égales, contre la laîcité et la sécularisation) mondialisé, transnational (plus présent au sud). En effet, le souci premier des intégristes religieux sexoséparatistes (juif haredim ou musulmans ou autres) semble être de type monomaniaque, très excessivement centré, par pulsion mortifère (Thanatos), sur l’invisibilisation du corps des femmes et notamment contre tout ce qui pourrait apparaître séduisant, attirant, sexy, toute chose qui participe pourtant à l’Eros, soit à une dynamique de vie et de libres rencontres en société libre (hors chose intellectuelle), toute chose positive pour peu qu’il y ait consentement, respect, liberté et égalité entre hommes et femmes. C’est pourquoi ils imposent, avec un droit de « correction » de leurs femmes, une sous-culture hyper-patriarcale axée sur l’hypertextile obligé pour les croyantes et les autres femmes et ce en plus (pour certains) de la réclusion à la maison et de la sortie accompagnée du frère ou du mari (sexoséparatisme « hard », le « soft » se limitant à bâcher les femmes sous hypertextile).

Une sous-culture est une « culture en proie à l’idéologie » (Fougeyrollas) qui appauvrie la richesse de la culture dominante par un rabaissement des humains dans leur dignité, les femmes souvent, qu’il s’agisse du consumérisme néolibéral versus plan (anti)social ou de l’intégrisme religieux à dominante sexoséparatiste, versus plan sociétal.

Lire ci-dessous à propos de Pierre Fougeyrolas (rapporté par moi-même en 2007 avant son décès en 2008) sur le « problème des cultures » LA PLURALITE ET L’INTERPENETRATION DES CULTURES - Christian DELARUE

http://www.bellaciao.org/fr/article.php3?id_article=50628

Christian DELARUE

Pierre Fougeyrollas 1922 - 2008 — Wikipédia
https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_Fougeyrollas

DOCUMENT 2007

Université d’été d’ ATTAC 2007 TOULOUSE Manifeste d’ ATTAC : Contre le septième et dernier pilier du néolibéralisme : « La diversité culturelle contre le formatage des esprits »

Sur LA PLURALITE ET L’INTERPENETRATION DES CULTURES Voici un texte de Pierre FOUGEYROLLAS.

L’ouvrage « Les métamorphoses de la crise - Racismes et révolutions au XXe siècle » -Hachette 1985 - comprend trois parties dont la première a pour titre : LES PROBLEMES CULTURELS » Dans l’ouvrage de l’auteur cette partie comprend trois grands chapitres : 

1 « CULTURE ET IDEOLOGIE » qui contient « Le vécu et la vie sociale » (ci-dessous) mais aussi « La représentation des rapports sociaux fondamentaux » et « La culture en proie à l’idéologie ». 
2« LES NIVEAUX DE L’IDENTITE CULTURELLE » 
3 « LE RACISME ».

http://amitie-entre-les-peuples.org/Contre-le-loup-neo-liberal-au-plan-anti-social-et-contre-le-loup-integriste

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Après l’embargo sur le pétrole russe, l’Europe dans le brouillard
Annoncée depuis des mois, la guerre du pétrole contre la Russie est une réalité depuis lundi 5 décembre. L’Europe a engagé un embargo, les membres du G7 imposent un plafonnement du prix du baril à 60 dollars pour les pays tiers. Avec quelles conséquences ? Personne ne sait.
par Martine Orange
Journal
Devant la cour d’appel, Nicolas Sarkozy crie son innocence
Rejugé pour corruption, l’ancien chef de l’État s’en est pris à une enquête illicite selon lui, et a réaffirmé ne rien avoir commis d’illégal en utilisant la ligne téléphonique « Paul Bismuth ».
par Michel Deléan
Journal
Les enjeux d’un second procès à hauts risques pour l’ancien président
Nicolas Sarkozy, l’avocat Thierry Herzog et l’ex-magistrat Gilbert Azibert sont rejugés à partir de lundi devant la cour d’appel de Paris dans l’affaire de corruption dite « Paul Bismuth », et risquent la prison.
par Michel Deléan
Journal — Corruption
Pourquoi les politiques échappent (presque toujours) à l’incarcération
Plusieurs facteurs expliquent la relative mansuétude dont bénéficient les politiques aux prises avec la justice, qui ne sont que très rarement incarcérés, malgré les fortes peines de prison encourues dans les affaires de corruption.
par Michel Deléan

La sélection du Club

Billet de blog
L’électricité, un bien commun dans les mains du marché
Le 29 août dernier, le sénateur communiste Fabien Gay laisse exploser sa colère sur la libéralisation du marché de l’électricité : « Ce sont des requins et dès qu’ils peuvent se goinfrer, ils le font sur notre dos ! ». Cette scène témoigne d’une colère partagée par bon nombre de citoyens. Comment un bien commun se retrouve aux mains du marché ?
par maxime.tallant
Billet de blog
À Brioude, itinéraire d'une entreprise (presque) autonome en énergie
CN Industrie vit en grande partie grâce à l'électricité produit par ses panneaux solaires. Son modèle énergétique est un bon éclairage de ce que pourrait être un avenir largement éclairé par les énergies renouvelables. Rencontre avec son patron précurseur, Clément Neyrial.
par Frédéric Denhez
Billet de blog
Nationalisation d’EDF : un atout pour la France ?
Le jeudi 24 novembre, c’est dans un contexte bien particulier que le nouveau PDG d’EDF Luc Rémont prend ses fonctions. De lourds dossiers sont sur la table : renationalisation du groupe, relance du parc nucléaire et des renouvelables, négociation avec Bruxelles sur les règles du marché de l’électricité et gestion de la production avant les trois mois d’hiver.
par Bernard Drouère
Billet de blog
Les coupures d'électricité non ciblées, ce sont les inégalités aggravées
Le gouvernement prévoit de possibles coupures d'électricité cet hiver : j'ai vraiment hâte de voir comment seront justifiées l'annulation de trains et la fermeture d'écoles pendant que les remontées mécaniques de Megève ou Courchevel continueront à fonctionner. Non ciblées sur les activités « non essentielles », ces coupures d'électricité pourraient aggraver les inégalités.
par Maxime Combes