Sur-pénalisation de Christophe Dettinger

Sur-pénalisation de Christophe Dettinger

Sur-pénalisation de Christophe Dettinger

On semble aller - sauf surprise encore possible - vers une sous-pénalisation d'A. Benalla .Quand d'autres en-bas sont sur-pénalisés. Pas que Christophe Dettinger.

XX

 

Christophe Dettinger   est condamné à un an de prison ferme. Son crime ? Avoir pris la défense d'une femme esquintée par la Police "démocrate" et "républicaine" de Macron.

selon l'auteure de

CHRISTOPHE DETTINGER EST CONDAMNE A UN AN DE PRISON FERME ! | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/brigitte-pascall/blog/140219/christophe-dettinger-est-condamne-un-de-prison-ferme

Pourquoi la bienveillance générale à l'égard de ce boxeur ? Hypothèse forte à la suite du propos de son épouse :

« Si mon mari a réagi comme ça, c’est qu’il a vu une injustice devant lui. Il a vu une femme matraquée au sol. Il n’a pas tapé l’uniforme. Il n’a rien contre la police », explique-t-elle. L’ex-boxeur sera jugé le 13 février pour « violences volontaires en réunion sur personnes dépositaires de l’autorité publique ».

Autre billet à lire :

Procès Dettinger, politisation de la prison et mystification de l'opinion | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/patrick-cahez/blog/130219/proces-dettinger-politisation-de-la-prison-et-mystification-de-lopinion

 

XX

Diversité des positions dans la Police

Ce que je sais de la Police depuis le "Désordre policier" de JJ Gleizal et d'autres études dont "Les descendants de l'immigration dans l'armée et la police" in Migrations Société n 169 2017:

- une fraction était encartée au Fn et montrait jadis dans les bus leur carte FN aux manifestants : ces policiers FN étaient virilistes, sexistes, racistes, homophobes et xénophobes. 

- une fraction de la police est composée d'individus de couleurs, par ailleurs largement issus de l'immigration africaine. Ces policiers subissent très souvent les sarcasmes et plaisanteries racistes mais ils laissent faire en se disant que ce ne sont que des plaisanteries douteuses.

- un troisième groupe dans les corps de police et de gendarmerie supporte très mal les plaisanteries sexistes et racistes, les propos homophobes et xénophobes. Ils sont des fonctionnaires comme tous les autres fonctionnaires de France, donc astreints à des obligations de traitements dignes et humains des personnes. Ils savent aussi que cela discrédite la police. 

Bien que sommairement dit, cela montre que les différents corps de la répression d'Etat ne sont pas tous des brutes haineuses et réactionnaires. Loin de là , même si il y a encore trop de réactionnaires.

XX

Fonction policière.

Ceci dit cela ne nous dit rien de la fonction policière . Et d'une certaine justice derrière elle.

La Police se dit Républicaine mais elle est surtout et de plus en plus au service des puissants, du 1% et des multinationales, au-delà des personnes qui derrière les puissants respectent l'ordre dominant. Vous pouvez certes contester cet ordre, le dire injuste, profondément inégalitaire mais pas n'importe comment.

Vous pouvez vous syndiquer. Vous pouvez faire grève et manifester. Il n'y a que dans les dictatures que c'est interdit.

Peux-t-on entraver l'économie? Jusqu'à un certain point vous le pouvez. Toute économie n'est pas en soi respectable. L'économie du profit et de la rentabilité avant tout déshumanise les humains.

Mais si vous contestez l'ordre dominant et l'économie dominante - qui tend à tout mettre derrière la logique du profit - vous devez le faire selon les formes autorisées de contestation des dominants et par eux. Ne pas le faire c'est encourir des risques. Risques à prendre de façon collective et massive. Le nombre favorise une autre perception des choses.

XX :

Exemple : Manifester.

Pour manifester vous devez le déclarer - pas demander autorisation - à la Préfecture mais en donnant votre nom.

Vous aurez alors - peut-être - deux voitures de police une devant et une derrière. Si - parfois - vous suivez le parcours proposé...

Mais vous ne pourrez pas laisser taguer les banques, au titre de grands symboles de la finance prédatrice.

Vous ne pourrez pas laissez des abrutis casser les vitrines des petits commerçants qui certes ne soutiennent pas (sauf exception) les Gilets jaunes. Casser des vitrines des petits commerçants c'est mettre ces derniers du côté du MEDEF et des grandes banques et du capitalisme de prédation. Bravo ! Cela les éloignent plus encore de tout souci de justice sociale et fiscale, de justice territoriale et climatique. Outre l'illégalité c'est de la bêtise politique avérée. Et cela amène le demandeur de manifestation dans les locaux de police... 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.