Mauvaise réponse alimentaire et besoin de Sécurité alimentaire

MAUVAISE REPONSE ALIMENTAIRE et besoin d’une SECURITE ALIMENTAIRE

MAUVAISE REPONSE ALIMENTAIRE et besoin d’une SECURITE ALIMENTAIRE

Si certains consomment mieux qu'avant d'autres consomment insuffisamment et mal .

 

Les personnes les plus démunies en revenus ont besoin, à minima (il y a d’autres besoins matériels et immatériels), pour vivre décemment, d’un logement décent, d’une alimentation saine et d’un accès aux soins. Or cette réponse est, à ce jour, aléatoire insuffisante et inadaptée. Ce devrait être une priorité d’un pays riche comme la France d’y répondre de façon correcte.

1 - Retour sur DEUX DEFAUTS (parmi d’autres) de la réponse alimentaire actuelle : Imprévisibilité et excès de viande (citation rapport IGAS) :

"La création d’un fonds pluriannuel national est nécessaire pour mettre en œuvre une politique systémique de lutte contre la précarité alimentaire.
L’aide alimentaire doit être adaptée aux besoins qualitatifs et quantitatifs. L’imprévisibilité des dons rend difficile atteignable l’équilibre nutritionnel des denrées distribuées. Même s’agissant des produits du FEAD, si l’équilibre entre grandes catégories de nutriments est satisfaisant, les protéines animales sont surreprésentées, de même que les acides gras saturés et les sucres libres. A l’inverse les fibres et certains acides gras essentiels, vitamines et minéraux sont en quantité insuffisante."
Lire
http://www.igas.gouv.fr/IMG/pdf/2019-069R-P.pdf

2 - Besoin d’une SECU DE L’ ALIMENTATION :

Sortir du bénévolat qui peine à nourrir de plus en plus de personnes sous-alimentées passe par la garantie d’un véritable DROIT à l’ALIMENTATION pour tous et toutes, un droit financé par la solidarité nationale, par une sorte de « sécurité sociale de l’alimentation ».

Manger suffisamment et sainement est en effet le premier des « soins » à assurer à chacun, national ou résident. À l’image de la « sécu », qui garantit un accès aux soins pour tous, la « sécurité sociale de l’alimentation » adopterait le principe de la cotisation de chacun selon ses moyens pour permettre aux familles les plus pauvres de subvenir a minima à leurs besoins.

Christian DELARUE

http://amitie-entre-les-peuples.org/MAUVAISE-REPONSE-ALIMENTAIRE-et-besoin-d-une-SECU-ALIMENTAIRE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.