Tariq Ramadan. : « Il n’y a aucun problème avec la laïcité »

En lien ce 15 mars 2020 avec le 15 mars 2004  - Tariq Ramadan. : « Il n’y a aucun problème avec la laïcité pour l’infini majorité des musulmans »

En lien ce 15 mars 2020 avec le 15 mars 2004 

Tariq Ramadan. : « Il n’y a aucun problème avec la laïcité pour l’infini majorité des musulmans »

Puisqu’on reparle de lui dans un sens ou un autre... 

Un 15 mars, jour anniversaire de la loi de 2004 sur les signes religieux ostensibles interdits à l’école publique, écoutons donc, 5 ans après l’interview, Tariq Ramadan.

Lire ici : "Tariq Ramadan. : « Il n’y a aucun problème avec la laïcité pour l’infini majorité des musulmans »Retour ligne automatique
https://www.francetvinfo.fr/societe/debats/tariq-ramadan-il-ny-a-aucun-probleme-avec-la-laicite-pour-linfini-majorite-des-musulmans_842555.html

Ce qui signifie nettement que pour une minorité d’entre-eux cela fait souci ! Identitaires ou intégristes ou intransigeants (terme qui caractérise tous les intégrismes religieux) ils ou elles refusent de se plier à ce type de lois de la République (1905, 2004, etc). Est-ce les mêmes qui poussent à couvrir les femmes sous hypertextile en piscine ou ailleurs, y compris pour les gamines de deux ans, ou au rejet des homosexuels ou des athées ? Probablement mais pas nécessairement .Retour ligne automatique

Chaque religion possède sa fraction réactionnaire.

Ce que nous pensons sur ce point :Retour ligne automatique
Du 15 mars (2004) au 21 mars (antiracisme)Retour ligne automatique
http://amitie-entre-les-peuples.org/Anti-racisme-a-gauche-et-signes-religieux-Christian-DELARUE

ou : Anti-racisme à gauche et signes religieux. | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/150320/anti-racisme-gauche-et-signes-religieux

xx

De plus, ce n’est pas tant la laïcité - même si vigilance de rigueur - qui fait souci dans la République que la dégradation de l’Etat social et de la démocratie.

Christian DELARUE

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.