Monarchie élective et ploutocratisation de la République

De Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron des liens maintenus entre deux monarques élus.

Monarchie élective et ploutocratisation de la République

De Nicolas Sarkozy à Emmanuel Macron des liens maintenus entre deux monarques élus.

 

Voir, à propos de ces liens, cette enquête : Nicolas Sarkozy, après le pouvoir - L'enquête BFMTV - YouTube

https://www.youtube.com/watch?v=fKJYstmQmPc

XX

Présidence anormale et bonapartisme

Cette alliance se réalise "par dessus" François Hollande vu comme un "président normal". Cette normalité est objet de dérision (chez N Sarkozy au moins dans la vidéo ci-dessus). Cette "normalité républicaine" est comprise comme sans vocation à un quelconque césarisme au sommet de la République, une république (sans R majuscule) désormais dévoyée par une tendance à la ploutocratisation (star-up nation, méritocratie avec primes pécuniaires élevées pour le 1% et les premiers de cordée, etc). Une ploutocratie qui parle de ruissellement sans la réaliser suffisamment et qui produit de fortes inégalités sociales. Et des gilets jaunes puis du syndicalisme de lutte ! 

Césarisme sarkozien : La bourgeoisie au coeur de la démocratie libérale -- Christian DELARUE

https://www.legrandsoir.info/Cesarisme-sarkozien-La-bourgeoisie-au-coeur-de-la-democratie-liberale.html

Plus que de "monarchie élective" - souvent citée - ou de "césarisme" - formule employée pour N Sarkozy jadis - c'est plus la notion de bonapartisme qui mérite d'être évoquée . Le bonapartisme renvoie en effet historiquement à un mode de gouvernement qui ignore les corps intermédiaires et qui s'adresse directement au peuple. De Gaulle avait été visé comme un nouveau Bonaparte sous cet angle . Ce mode permet toutes les manipulations de l'opinion - surtout quand la presse évolue comme gros appareil d'influence idéologique - en faisant semblant de satisfaire les besoins populaires. 

XX

Sarkozy et Macron sont surtout deux président des riches.

Cela a été souligné plusieurs fois. cf Pinçon & Charlot

Certes Hollande a cédé sur son fameux "mon ennemi c'est la finance" mais il n'a pas eu l'étiquette de Président des riches en défense du 1% (bien qu'il n'ait pas attaqué le 1% pour redistribution vers en-bas) . Par contre il a participé au long mouvement de "thatchérisation" en France depuis 1983.

Pour F Mitterand en 1983 il s'agissait non plus de promouvoir une politique de gauche mais de s'en tenir à une politique de "moindre mal" avec ce qu'on a appelé le social-libéralisme soit "deux doigts de solidarisme" (philosophie du "ni capitalisme ni socialisme" qui a plu a Rocard et à la CFDT comme aile gauche du bloc bourgeois) dans un océan de néolibéralisme. Si le solidarisme a la prétention de construire la société avec des règles de promotion de cohésion sociale, de réduction des inégalités, le néolibéralisme a le projet politique - destructeur - inverse ou le "tout économique" commande sous les diktats de la haute finance.

Renvoi ici à :

 La thatchérisation du monde et l’extrême-droite économique : un trajet vers la ploutocratisation du monde.

http://amitie-entre-les-peuples.org/La-thatcherisation-du-monde-et-l-extreme-droite-economique.

XX

L'ineptie de "peuple-cratie"

Des idéologues mainstream (du côté des puissants) parlent de "peuple-cratie" (cf article Mediapart) pour montrer du doigt les contestations populaires, qui sont signe d'empowerment d'en-bas mais aussi, pour eux, signe d'un mépris de la démocratie, laquelle a donné Macron président (président corrompu comme dit Julia Cagé), un président des riches à l'image de Sarkozy jadis. Il y a bien une ploutocratisation profonde et montante des démocraties représentatives depuis 40 ans, hors ce mécanisme dévoilé par Julia Cagé, depuis donc la thatchérisation du monde, depuis que l'entreprise (avec un grand E) a été fétichisée (plus que la Nation) tout comme l'économie (capitaliste marchande) et le profit .

Julia Cagé: «La France tend de plus en plus vers la ploutocratie» - YouTube

https://www.youtube.com/watch?time_continue=12&v=IMAqL_LZLeY&feature=emb_logo

Julia Cagé: «La France tend vers la ploutocratie» | Mediapart

https://www.mediapart.fr/journal/france/170119/julia-cage-la-france-tend-vers-la-ploutocratie?onglet=full

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.