« oeil pour oeil » : Admettre la guerre des barbaries est irresponsable !

« oeil pour oeil » : Admettre et valider la guerre des barbaries racistes est irresponsable !

« oeil pour oeil » : Admettre et valider la guerre des barbaries racistes est irresponsable !

http://amitie-entre-les-peuples.org/oeil-pour-oeil-Admettre-la-guerre-des-barbaries-est-irresponsable

 

xx

Une élue locale bretonne twitte : « Tuerie de New Zealand : oeil pour oeil... » (lire Wael Mejrissi sur Mediapart ce jour ). 

Addendum : Après avoir vu le tweet complet (mis au pied de ce texte), il ne s'agit pas seulement d'un court tweet vengeur et sans autre contenu. Une thèse raciste est assumée par une élue (ex RN) de Bretagne. 

Après l'attentat de Christchurch - voir communiqué du MRAP (1) - cette banalisation de meurtres de masse sous couvert de riposte est grave et irresponsable.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Le-MRAP-exprime-son-emotion-apres-les-attentats-de-Christchurch

 

 

XX

Racisme et "guerre des races"

 

L’idéologie suprématiste blanche est très active aux USA (elle s’affiche...) et moins en France mais elle existe néanmoins sous une modalité spécifique (car ici il faut masquer la « race » et la racialisation). Et c’est la (pseudo) « théorie » du Grand remplacement" au contenu ethno-culturel de Renaud Camus qui vient lui donner appui.

 En somme les Arabes comme minorité ethnique ou « race » sont trop nombreux (ici et ailleurs) au fil des décennies. Et, en plus, il y a aussi avec eux des musulmans, et avec ces musulmans des intégristes et une islamisation des quartiers. Il y a là une logique de poupées gigognes - arabes/musulmans/islamisation qui ne s’embête pas des distinctions et qui débouche par amalgame sur l’idée du conflit identitaire et culturel résumé par le « on n’est plus chez nous ». Le « chez nous » est alors moins « blanc » que « judéo-chrétien » de civilisation. Une Nadine Morano avait aussi développé ce fil identitaire et civilisationnel - très contestable - il y a quelques années. En résumé, en France il y a surtout des « chrétiens non chrétiens », comme on évoque « des juifs non juifs ». Ce sont donc des chrétiens très sécularisés mais de sub-culture chrétienne qui supportent mal l’emprise dans certains quartiers de l’islam visible. De ce sentiment « infra-raciste » à l’élimination armée il y a un grand pas mais un pas qui se fait : il faut des ingrédients : un contexte, une idéologie et une mentalité viriliste.

En tout cas on a bien in fine un regain du Choc des civilisations qui prend la forme de la « guerre des barbaries » tant par en-haut (impérialisme militariste étatico-industriel) que par en-bas (terrorisme venant de la société civile). Et c’est bien du « oeil pour oeil » puisque cela vient d’abord du côté islam radicalisé que de l’ultra-droite européenne (à la Breivik) pour la réponse.

XX

Réponses en débat

 Il y a besoin d’une pédagogie populaire critique et d’émancipation qui combine, collectivement et de façon non campiste, plusieurs axes : contre le classisme (domination du 1%), contre le racisme, contre le sexisme mais aussi contre les intégrismes religieux qui sont partout montants dans le monde et qui imposent des pratiques réactionnaires. La laïcité ne doit pas être oubliée puisqu’elle participe d’un régime juridico-politique qui protège la liberté de conscience et de conviction tant celle des athées que celle des croyant.es. Quant au pluralisme culturel il passe par la reconnaissance de la diversité culturelle et l’interculturel mais on trouve sous la poussée des intégrismes religieux un combat spécifique qui se focalise sur le contrôle des femmes : anti-IVG pour certains, voile hypertextile pour d’autres. Sur la haine des homosexuels et trans aussi. Evoquer la diversité des intégrismes musulmans c'est dire qu'il n'y a pas que les terroristes à haïr viscéralement la laïcité, l’athéisme, la sécularisation, l’égalité des sexes, le refus de la pudibonderie, les droits des homosexuels, le recul du machisme patriarcal sous l'avancée du féminisme.

Le pluralisme culturel permet - par exemple - d’écouter de la musique berbère et de manger du couscous mais il ne s’accommode guère des volontés d’implantation des pratiques sexoséparatistes et hyperpatriarcales issues des interprétations intégristes de l’islam (ou d’autres religions). C’est le Président turc Erdogan qui voulait il y a peu, au nom de la religion, des femmes sous voile hypertextile pour les soustraire à la convoitise masculine et des femmes à la maison pour s’occuper des enfants. D'ou des réponses - excessives parfois - comme celles d'Yvette Roudy (2)

 La gauche s’oppose ordinairement aussi bien à l’impérialisme économico-politique d'en-haut (c’est moins évident de nos jours et pas que pour le PS) et aux divers terrorismes d'en-bas. La droite juge le terrorisme condamnable mais l’impérialisme légitime. La répression ne peut venir pour eux que de l’Etat. Dans ce contexte les dominations ne sont pas reconnues. Elles sont de plusieurs ordres : politique, économique, culturel et identitaire . L'entreprise critique est difficile mais nécessaire aux émancipations et à la démocratisation dans l'égalité et la dignité.

 Christian DELARUE

1) Communiqué du MRAP sur Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/150319/le-mrap-exprime-son-emotion-apres-les-attentats-de-christchurch

2) Yvette Roudy, maximaliste contre le voile - 15 mars 2019 | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/160319/yvette-roudy-maximaliste-contre-le-voile-15-mars-2019

XX

Je me suis permis de reprendre le tweet de Gavroche : 

tweet-blein

 

Suite au tollé provoqué, et à l'avalanche de commentaires, elle a répondu ça :

 

la-reponse

 

Sachant qu'elle n'en est pas à son premier "dérapage". Elle déteste aussi les pédés et les juifs.

 

pas-la-premiere-fois

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.