Quatre fronts collectifs ; démocratique, antiraciste, internationaliste, écologique.

Quatre fronts collectifs : démocratique, antiraciste, internationaliste, écologique.

Quatre fronts collectifs : démocratique, antiraciste, internationaliste, écologique.

par Christian Delarue, animateur du site amitie-entre-les-peuples.org 

site de liens inter-organisations de résistances diverses et d'émancipations diverses.

http://amitie-entre-les-peuples.org/Quatre-fronts-collectifs-democratique-antiraciste-internationaliste-ecologique

 

XX

Le contre-mouvement autoritaire et inégalitaire demande riposte de droit et de démocratie.

 

Ce contre-mouvement vient de deux lieux différents mais dangereux : de « l’extrême-centre » de Macron et de l’extrême-droite, des extrêmes-droites.
Il importe donc de lutter sur plusieurs fronts : 1- le social contre le libéralisme économique (avec excroissance des luttes en Europe), 2 - les droits et libertés contre le militarisme policier qui surgit, 3 - la lutte pour un internationalisme d’en-bas, des peuples-classe 99%, 4 - la lutte contre le fascisme montant et le racisme ainsi que le rejet des migrant.es, 5- le volet transition écologique est décisif. 6 - Nous n'oublions pas les droits des femmes qui craignent un retour de bâton patriarcal !

 

XX

Quatre fronts sont ouverts avec des appels collectifs

 

Ces appels sont parus sur Libération ou L’Humanité ou Mediapart.

Ils sont ci-dessous sur sur le site inter-organisations amitie-entre-les-peuples.org et son extension sur Mediapart.:

1) SOS Démocratie en péril : version longue | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/160319/sos-democratie-en-peril-version-longue
ou
http://amitie-entre-les-peuples.org/SOS-Democratie-en-peril

2) Agir contre l’antisémitisme et tous les racismes - Tribune collective 2019 | Le Club de Mediapart
https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/190319/agir-contre-lantisemitisme-et-tous-les-racismes-tribune-collective-2019

3) Manifeste pour un nouvel internationalisme des peuples en Europe - Amitié entre les peuples
http://amitie-entre-les-peuples.org/Manifeste-pour-un-nouvel-internationalisme-des-peuples-en-Europe
ou
https://blogs.mediapart.fr/amitie-entre-les-peuples/blog/210319/manifeste-pour-un-nouvel-internationalisme-des-peuples-en-europe

4) Plus ancien (dec 2018):
Justice sociale, justice climatique : c’est un changement de cap qu’il faut imposer - Libération
https://www.liberation.fr/debats/2018/12/06/justice-sociale-justice-climatique-c-est-un-changement-de-cap-qu-il-faut-imposer_1696384

XX

Evidemment, il y a les casseurs incrustés au sein des Gilets jaunes qui ont attaqués violemment la Bastille, dénommée Fouquet’s et « ce n’est pas bien çà » pour une fraction de la population qui aimerait que l’on continue de dépouiller les classes modestes et pauvres avec un consentement maintenu des victimes ou du moins avec des protestations collectives bien encadrées (comme avec les syndicats ou des associations) . On oublie de dire que le processus de privatisation-libéralisation avec les effets anti-sociaux sur les classes modestes dure depuis 1983 soit plus de 35 ans ! Donc maintenant il y a riposte sociale.

On a depuis F HOLLANDE et renforcé par E MACRON qui « met le paquet » un puissant contre-mouvement de "libéralisme-autoritaire » (libéralisme en économie et autoritarisme dans politique) qui tout à la fois, sur le versant économico-social droitier et pro-capitalisme financiarisé, casse le code du travail, casse les statuts de fonctionnaires et les services publics soit tous les appuis sociaux, les garanties sociales conquises contre les puissants et face à une riposte populaire plus ou moins attendue que ce soit celle des gilets jaunes - qui a pu surprendre - ou celle des syndicats - qui fait partie d’un contexte de luttes de classes plus institutionnalisées et sur le versant disciplinaire policier et pénal se montre particulièrement répressif. La main de droite de l’Etat ’Etat des riches du 1% est aussi l’Etat policier et pénal pour les classes populaires. On a pu évoquer une sous-pénalisation d’en-haut et une sur-pénalisation d’en-bas qui en dit long sur la dégénérescence de l’Etat de droit . De quel droit ? Le droit de la République du Fouquet’s et du 1%, pas notre République, celle du peuple-classe.

On aboutit à une profonde crise de légitimité qui a pour effet de favoriser d’un côté les gauches à gauche du PS déconsidéré soit PCF, FI et NPA (mais division des stratégies) et de l’autre les extrême-droites nationalistes, identitaires, xénophobes contre les migrants (Europe forteresse), racistes à l’occasion (contre les arabes et les musulmans).

Pour autant, rien n’est tranché dans cet affrontement politique mais il faut reconnaître qu’en Europe ce sont les droites extrêmes qui sont à l’offensive et qui s’installent durablement. Elles le sont tout autant que les forces pro-capitalistes du 1%, des multinationales dont les méga-banques. La gauche peine à lutter contre le système capitaliste financiarisé, productiviste, extractiviste et travailliste. (Beaucoup de « isme » certes ! ) Alors union des « justices » : sociale, fiscale, territoriale, climatique et environnementale, le tout dans un nouvel Etat de droit, tourné vers un écosocialisme de pluri-émancipation.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.