La France antiraciste, anti-xénophobe encourage le jeune Arezki de Manosque pour une vie meilleure.

La vaste France antiraciste et anti-xénophobe encourage le jeune Arezki de Manosque pour une vie meilleure.

« T’as pas honte de porter ce T-shirt, mais si tu l’aimes tant ton Algérie, t’as qu’à y retourner ! »  

 

- La fraction des nostalgiques de feu la France impériale de Manosque nous fait honte !

Ce jeune garçon Arezki Benouali portait simplement un maillot qui montrait son amour de l’Algérie. Rien de plus. Mais cela a plus qu’irrité un xénophobe anti-algérien qui n’est qu’ un vulgaire raciste anti-arabe. Il a lâché toute sa violence raciste et ses coups sans vergogne contre ce jeune garçon. Point de scrupulum, ce petit caillou qui gêne, qui freine. Même le fait que ce soit un jeune ne l’a pas freiné.

arezki10.jpg

 

La justice doit aller jusqu’au bout. Cet homme ne doit pas être soutenu, protégé. Lire le texte de P Guérini (1).

Nous souhaitons vivement qu’il puisse retrouver sa santé et ses capacités, qu’il puisse se développer et grandir avec des amis qui lui fassent oublier cette souffrance morale et physique.

Je suis prêt à me déplacer avec des amis du MRAP, notre avocat Pierre Mairat ou un autre, pour rencontrer sa mère. J’espère qu’une autre solution est possible. Je suis très sensible à ce genre de violence extrême car je le suis pour beaucoup moins que çà.

- Le discours d’extrême-droite a été trop entendu.

Au-delà de cette violence, c’est toute la violence inouie des différentes formes de patriotisme xénophobe qui se développent aujourd’hui qu’il faut faire reculer. Notamment celui anti-arabe. Mais comme celui anti-homophobe.

Quelle honte que cette France-là , d’extrême-droite ou de la droite dure, prête à la violence raciste ou xénophobe. C’est bien comme une maladie, une infection, une putréfaction sur un corps en crise qui ne sait plus aller de l’avant socialement et politiquement. Le FN et les identitaires montent en force et portent avec eux tout ce ce que Thanatos délivre de pulsions mortifères, de violences et d’humiliations.

 

REFLEXes http://reflexes.samizdat.net 

Postcolonialisme : Le chef historique de cette sphère "nationaliste dure" a du mal avec l'Algérie.

- Se dégager du nationalisme pour un humanisme fraternel, ouvert et égalitaire.

Cela devrait servir de leçon à méditer pour celles et ceux qui abondent dans le nationalisme du drapeau (versus drapeau BBR ou européen) qui devrait être peut-être (info de ce jour concernant le Sénat) être exhibé sur le fronton des écoles. Le nationalisme produit cette maladie de la conscience qui hiérarchise les humains entre les bons nationaux et les mauvais étrangers, surtout celles et ceux du sud.

C’est le triptyque « Liberté, Egalité, Fraternité » (« LEF » avec la laicité) qu’il faut opposer au « Travail, Famille, Patrie » (« TFP » avec son cortège d’inégalités et d’exclusions) de l’extrême-droite et de la droite sécuritaire.

Christian DELARUE

MRAP

1) Con d’arabe ! Une si jolie petite-ville ... P Guerrini

et sur Médiapart.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.