Turbo-capitalisme post-confinement

Turbo-capitalisme post-confinement

Turbo-capitalisme post-confinement

 

 

Turbo-capitalisme , le terme n’est pas nouveau mais il évoque toujours un durcissement de tous les paramètres de l’économie marchande globale, privée et financiarisée des multinationales et ce en assumant nettement le souci économique de rétablir la croissance productive de masse et un taux de profit élevé et au plan social qu’il va y avoir des gagnants (dans le 1% de chaque pays) et des perdants au sein de chaque peuple-classe. Le turbo-capitalisme est un avatar du néolibéralisme et des dégâts qu’il génère au plan social, environnemental et des libertés publiques ou démocratiques.

 

XX

  Le chemin du libéralisme autoritaire ou la sortie du confinement d'un turbo-capitalisme contesté.

 

Le bloc dominant autour du 1% (bloc plus vaste donc que la classe dominante), qui dispose politiquement et syndicalement d'une aile gauche (PS et CFDT Direction) ne veut pas d'une solution progressiste avec RTT 32 heures (ou moins), défense et promotion des services publics, tant en France qu'en Europe. Pire le 1% (et ses forces d'appui qui forment le bloc bourgeois) prend le chemin inverse avec du "libéralisme autoritaire" (avec éléments de fascisation), du turbo-capitalisme "boosté" à l'exploitation renforcée de la force de travail (soit une combinaison de travaillisme et de bas salaires avec précarité maintenue sur fond de privatisations favorisées par l'Union européenne) et de la nature (productivisme, extractivisme, etc). 

Le travaillisme consiste a faire travailler plus (que 35 h hebdo) celles et ceux qui travaillent déjà et de laisser dans le chômage, la précarité et l'informel ceux et celles qui n'y sont pas durablement. Le travaillisme est un contre-mouvement historique et réactionnaire - il faut le répéter - qui s'oppose au long mouvement de RTT, mouvement d'émancipation des travailleurs et travailleuses salariées de tout niveau, toute qualification. Il y eu avec N Sarkozy "travailler plus pour gagner plus" comme légitimation de ce contre-mouvement. Avec le "travailler plus sans gagner plus" nous ne sommes plus dans le travaillisme mais dans l'exploitation de la force de travail. On fil droit vers un contre-modele du type de la situation de travail en Roumanie, ou le droit est le plus favorable à l'exploitation renforcée de la force de travail. Regardez les statistiques de l'UE sur ce point. 

Ce turbo-capitalisme de post-confinement de mai 2020 arrive après 35 à 40 ans de "thatchérisation du monde" (langage syndical) ou de politiques néolibérales (langage d'économiste critique). Il convient de le rappeler constamment à celles et ceux qui ont laisser passer la lame de fond contre des gages sans importance.  Ce turbo-capitalisme de post-confinement entend bien maintenir un haut niveau de profit pour les classes dominantes, celles de la nation et la gouvernance de l’UE, au profit des grandes entreprises à implantation mondialisée (FMN ou STN), haut niveau issu d'une prédation nuisible pour les classes populaires modestes.

 

XX

Riposte : Pour une contre-hégémonie alter-systémique pour le peuple classe.

 

Peut-être faut-il se placer résolument dans la "la voie escarpée de l’écosocialisme"

Et ce en référence au Scénario 4 : la voie escarpée de l’écosocialisme

Ces pages de Mediapart ne sont sans doute pas accessible à tous et toutes

Le titre est visible : Les quatre scénarios pour l’hégémonie politique du «monde d’après»  Mediapart

https://www.mediapart.fr/journal/france/230520/les-quatre-scenarios-pour-l-hegemonie-politique-du-monde-d-apres?page_article=4

Le Scénario 4 a pour titre : "la voie escarpée de l’écosocialisme »

Syndicalement, il s'agirait de mieux penser à la "double besogne" de la Chartes d'Amiens

Il semble en tout cas qu'il faille en débattre sur tous les aspects : le social et l'écologique, le local, le national, le continental (gouvernance de l'UE), les stratégies comme les alternatives, la place des normes et du droit à mettre en place...

LIRE

Les quatre scénarios pour l’hégémonie politique du «monde d’après» - Fabien ESCALONA & Romaric GAUDIN | Mediapart

https://www.mediapart.fr/journal/france/230520/les-quatre-scenarios-pour-l-hegemonie-politique-du-monde-d-apres

«Travailler plus» ou le retour de la guerre sociale - Romaric GODIN | Mediapart

https://www.mediapart.fr/journal/france/120520/travailler-plus-ou-le-retour-de-la-guerre-sociale

 

Christian DELARUE

 

Sur le blog ATTAC

La gauche, le peuple et la stratégie contre-hégémonique (Christian Delarue) - Les blogs d'Attac

https://blogs.attac.org/contre-hegemonie/democratisation/article/la-gauche-le-peuple-et-la-strategie-contre-hegemonique-christian-delarue

Refuser la transition vers le libéralisme autoritaire en France - Les blogs d'Attac

https://blogs.attac.org/commission-democratie/situations-non-democratiques/article/refuser-la-transition-vers-le-liberalisme-autoritaire-en-france

 

Hors ATTAC

EUROPE RICHE ET MAL-LOGEMENT | Le Club de Mediapart

https://blogs.mediapart.fr/christian-delarue/blog/070520/europe-riche-et-mal-logement

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.