DECOMMUNAUTARISER pour le peuple-classe - IV

PIEGE IDENTITAIRE : DE-COMMUNAUTARISER pour le peuple-classe (IV) ou Race, identité, communauté dominante : une critique anti-communautariste (10)

PIEGE IDENTITAIRE : DE-COMMUNAUTARISER pour le peuple-classe - IV

(suite de Dé-: déprivatiser (I) définanciariser (II), décontractualiser(III)

Race, identité, communauté dominante : une critique anti-communautariste - 10

(suite du thème "piège identitaire" et "tenaille identitaire")

http://amitie-entre-les-peuples.org/Race-identite-communaute-dominante-une-critique-anti-communautariste-Christian

XX

Position militante : De gauche marxiste (non stalinienne ) d’abord puis altermondialiste pro-transitions sociales, écologiques et démocratiques , il s’agira de promouvoir collectivement un internationalisme de luttes des travailleurs, travailleuses des 99% et plus largement des peuples-classe contre les oligarchies néolibérales et les classes dominantes pro-« thatchérisation du monde » avec un anti-classisme et un anti-impérialisme d’émancipation multiple donc sans racisme ni sexisme, sans accommodement avec les intégrismes religieux (qui ne sont pas encore en déclin) qui se cachent dans une communauté religieuse.

L’identité tend à fonctionner comme un substitut de la « race », avec la même logique de verrouillage dur et excluant. Il s’agit d’un procédé qui permet d’essentialiser et de circonscrire un groupe humain à partir de caractéristiques pré-établies !

Il y a, c’est notre hypothèse, au sein de chaque nation ou grand ensemble historique des subcultures identitaires différenciées, avec donc des traits différents derrière des points communs (comme la langue ou un fond religieux ou autre aspect) dont une est dominante. Que ce soit ici ou ailleurs, au nord ou au sud.

On ne devrait donc pas dans ce cadre théorique laisser le potentiel scientifique-critique du terme communautarisme à la droite car la racialisation, l’identitarisme, le communautarisme et le néo-campisme procède du même piège identitaire qui fonctionne partout à l’emprisonnement des peuples sur une double masque : il cache et il exclue.

« Mettre dans un même sac communautaire des individus foncièrement opposés sur leurs idées et pratiques »" est un procédé communautatiste typique issu soit de la racialisation soit de l’identitarisme.

Un auteur a parlé jadis de « communautarisme blanc » et en tant que MRAP je suis absolument contre cette racialisation ! Pour les uns comme pour les autres (non blanc). L’antiracisme porte sa charge critique contre l’antisémitisme comme contre le racisme anti-arabe ou négrophobe ou autres formes. Il est non campiste.

Mais, pour autant, il existe bien un identitarisme dominant et un communautarisme dominant . Les deux vont ensemble, l’un crée l’autre que ce soit pour les dominés ou les dominants.

La Nation pour les uns (RN) la République pour les autres (LR et Valls) fonctionne bien chacun comme un fétiche surplombant mais surtout comme un ensemble identitaire et communautaire qui tout à la fois cache et exclue : il cache ses dominants (Exemple : son oligarchie pro finance et pro firme multinationale, ses très riches dans le 1% a plus de 15 000 euros par mois, sa police répressive anti-peuple ) et il exclue ou abandonne à leur sort les pauvres sur son territoire, tantôt les pauvres étrangers (nationalisme xénophobe du RN), tantôt (ou en plus) tous les pauvres bien français (mépris de classe de LR et de LREM).

LR ne méprise d’ailleurs pas que les pauvres, mais aussi les chômeurs, les fonctionnaires qui travaillent pour l’intérêt général et la satisfaction des besoins sociaux sans passer par la recherche du profit. Pour eux il importe d’avoir une mentalité d’entrepreneur ou de super-travailleur qui « croche dedans » tout le temps du matin au soir, qui fonce et qui défonce. Avec cette logique de « gagneur », les faibles ont tort d’être faible et de le rester ! LR comme le RN, la droite Macron et une fraction du PS sont très spencérien, très darwiniste social, ce qui va très bien avec le néolibéralisme et sa pratique de « thatchérisation du monde »

Christian Delarue

Autre exemple récent :
Forum syndical international pour une Transition écologique et social
FSITES : Construire des alternatives au capitalisme
http://amitie-entre-les-peuples.org/FSITES-Construire-des-alternatives-au-capitalisme

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.