Le voile : « Les athlètes n’ont pas le choix » M Namazie

Le voile : « Les athlètes n’ont pas le choix » M Namazie

sur Rue 89 (1)

Ce que j’en pense (position personnelle)

La liberté de s’habiller va-t-elle jusqu’à accepter se couvrir totalement, y compris pour pratiquer du sport en été ?

- La critique du voile entraine des préjugés dit-on souvent.

Le voile ne serait pas ce qu’il semble être en écoutant de très nombreuses personnes libres, ie ayant le choix de le porter ou non. Il serait donc autre chose que le signe de l’ostentation religieuse ou, sur un autre plan, le symbole que la femme doit impérativement toujours se cacher devant les hommes. Pourquoi y a-t-il préjugé ? Parce que sous le voile, il y a un être humain respectable. Certes.

Mais qui diable en doutait ? Les islamophobes et autres racistes sans doute. Mais la critique du voile sous les deux aspects cités va bien au-delà de ces réactionnaires.

- Cela renvoie donc à autre chose.

En effet, de nombreux humanistes, de gauche ou d'émancipation, hommes ou femmes, disent sereinement que le vivre-ensemble est fortement compromis (voir sur Le Monde l'article sur l'universalisme menacé). La relation proximale continue avec des femmes voilées est difficile, pénible pour beaucoup. Et cela n’a rien à voir avec le type de femme qui est dessous : islam radical ou pas, arabe ou pas, hétéro ou homo, blanche ou pas, mince ou pas, etc... C’est ainsi qu’il faut le dire pour se faire comprendre. Et pour insister.

L’exhibitionnisme religieux très ostensible est plus que désagréable a beaucoup d’athées et même aussi pour des croyants de toute religion y compris musulmane mais qui optent pour la discrétion, la sécularisation et la diversité vestimentaire. Pourquoi les croyants (en Dieu) disposeraient du privilège d’affichage de religion ? Les appareils religieux ont toujours voulu envahir de diverses façons la société de signes religieux. Longtemps ce phénomène historique a paru naturel. De plus en plus il apparait comme un abus. Ce privilège incite naturellement quoique sans excès à la riposte.

Quand au sexo-séparatisme vestimentaire, il est à critiquer sur plusieurs plans. Je n’insiste pas ici. Le premier étant qu’il est bien souvent imposé.

- Trop souvent il s’agit d’imposition stricte.

Une imposition stricte n’a rien à voir avec le poids de la publicité. Rien. Autant comparer une puce et un éléphant !

Ces femmes sportives qui viennent en Europe le temps des compétitions n’ont pas (sauf exception) le choix quand elle quitte leur pays. Elles sont obligées. Sinon la sanction est très lourde. L’hyper-patriarcat sexo-séparatiste ne fait pas dans la tendresse mais dans Thanatos : il tue et même s’acharne dans le morbide (2). Ami(e)s progressistes, ne soyons surtout pas dupe !

Et qu’il y ait des fous furieux de type "blanc laïque" en occident n’est pas une excuse.

Ch Delarue

1) Elle veut exclure des JO les pays qui voilent leurs femmes | Rue89 Sport

http://www.rue89.com/2012/07/23/une-feministe-hyperactive-en-lutte-contre-les-jeux-olympiques-234081

2) AFGHANISTAN. La vidéo d’une femme exécutée crée la polémique - Le Nouvel Observateur

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20120709.OBS6543/afghanistan-la-video-d-une-femme-executee-cree-la-polemique.html

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.