christian delarue
Responsable national MRAP (CN), Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr)
Abonné·e de Mediapart

1773 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 nov. 2022

christian delarue
Responsable national MRAP (CN), Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr)
Abonné·e de Mediapart

" J'enlève mon voile pour les iraniennes ! "

" J'enlève mon voile pour les iraniennes ! "

christian delarue
Responsable national MRAP (CN), Rep MRAP fondateur ATTAC - Syndicaliste (cen cgt finances ufr)
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

" J'enlève mon voile pour les iraniennes ! "

Solidarité internationale des femmes contre le régime répressif en Iran et contre les autres pays ultra-sexyphobes (1)- soit des surveillances et des violences pour le moindre bout de chair non caché par le voile et le reste d'un habit très couvrant : manches longues et toile jusqu'aux chevilles - mais aussi sexo-séparatistes avec les femmes constamment séparées des hommes. Sexyphobie et sexoséparatisme se complètent pour un régime ultra-patriarcal. 

Ici aussi des femmes musulmanes (ou non) mais aussi des hommes refusent cette répression et sont solidaires !

Cette solidarité n'est pas en soi anti-religieuse . A ce propos, il importe de rappeler (cf Historia) "la place minime que tient le voile dans les sociétés arabes et musulmanes au temps où l’islam n’était pas encore sous la coupe des fondamentalistes religieux. En effet, il fut un temps, pas si ancien que cela, où les femmes allaient librement au souk sans se voiler, que ce soit en Tunisie, au Maroc, en Algérie, en Égypte, en Irak, au Liban, en Syrie, en Afrique et dans toute l’Asie, y compris en Iran, en Afghanistan et au Pakistan". Avec la colonisation du monde vécu par les intégristes religieux depuis 40 ans (plus ou moins selon les lieux) les choses ont bien changé ! Un long processus réactionnaire s'est développé.

Christian Delarue

1) On rencontre une sexyphobie moins excessive qui porte sur la hauteur de la jupe au-dessus du genoux, sur la taille du décolleté, la hauteur des talons. Cela peut être aussi grave en termes d'agression mais le niveau de sexyphobie est différent. Il n'y a pas que la chair découverte qui est refusée, il y a aussi les formes apparentes jugées négativement. Pour les sexyphobes, en cas d'agression d'un homme c'est de la faute de la femme. C'est le refus de cette inversion de responsabilité qui est à l'origine de ce terme. In fine moitié couverte ou entièrement couverte le système patriarcal et sexiste disculpe l'homme et accuse la femme.

2) Historia : https://www.historia.fr/idées-reçues-et-fausses-sur-lislam#Voile

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans Le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte