Podémos contre le 1% et pour les peuples-classe d'Espagne.

Podémos contre le 1% d'en-haut et pour les peuples-classe d'Espagne.

Collectif 35 de soutien au peuple Grec

https://www.facebook.com/pages/Collectif-35-de-soutien-au-peuple-Grec/847357898674833?fref=ts



Podémos - dont un représentant était à Rennes ce 28 avril 2015 avec un membre de Syrisa - met en avant la prédation de la finance et des trois grandes banques espagnoles contre le peuple-classe espagnol, ou pour éviter un ethnocentrisme français contre les peuples-classe d'Espagne. Il parle "d'austéricide".

Sur wikipédia on lit que "Podemos propose un glissement de la problématique droite/gauche vers le concept de caste/peuple", car il s'agit de mettre l'accent sur ce dernier clivage qui est crucial. Glissement n'est pas abandon car le peuple est ici assimilé aux "sans pouvoirs" (P Braibant), soit à l'immense majorité qui subit la prédation financière et qui voit le chômage s'élever et les propriètaires de logements surendettés devant fuir leur pays pour s'installer à l'étranger, en France notamment. L'immigration d'Espagne est massive.

Les grandes banques espagnoles et la finance appauvrissent le peuple-classe (99%) et plus encore le peuple social (90%) et déstabilisent les conditions de travail et d'emprunt des travailleurs et travailleuses espagnol(e)s en cassant l'Etat social. Or, en Espagne comme en Grèce comme ailleurs, l'Etat social c'est la "chose importante" du peuple-classe (99%) d'autant que précisément le 1% d'en haut n'en veut plus. Avec l'appui de la troïka (collusion oligarchique) ils veulent le manchandiser et financiariser.

peuple-classe peuple social peuple-classe peuple social

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.