La page se tourne :" Agissons aujourd'hui afin que Demain soit encore possible

Appel à tous ceux que j'ai côtoyés au cours de ma vie professionnelle, Mes Collègues des SPIP naturellement, mais aussi tous les Magistrats et les Acteurs de l'Etat des Régions et des Départements dans les domaines de la Santé, du Travail, de l'Action sociale,de la Culture... tous les Elus, les Associations et les Bénévoles, sans oublier les Justiciables quels qu'ils soient.

Voilà près de quatre ans, au crépuscule d'une vie professionnelle bien remplie, j'écrivais les dernières lignes d'un livre qui allait sortir durant l'été : « Probation, Insertion, les deux axes d'une politique ambitieuse de prévention de la récidive ». J'avais travaillé durant près de quarante ans au sein du Ministère de la Justice et il m'était apparu incontournable de laisser une trace et d'acter ce qui devait l'être pour l'avenir. D'Educateur à Directeur des Services pénitentiaires d'insertion et de probation dans les départements les plus importants, je m'étais engagé fortement afin que, face au problème de la délinquance, une réponse intelligente de la Justice soit apportée.

Au cours de ces années, j'ai oeuvré pour que vive la mission d'Insertion au sein d'une administration dont ce n'était pas, loin s'en faut, l'objectif principal. J'ai été de ces pionniers qui ont participé à la construction du Milieu ouvert. J'ai fait vivre sur le terrain une démarche qui permettait de prévenir efficacement la récidive, en privilégiant des solutions alternatives à l'incarcération. Au cours de ces années, j'ai rencontré des personnes engagées, tant au sein du Service public qu'auprès des structures associatives avec lesquelles j'ai travaillé. J'ai admiré l'engagement de ces professionnels, et particulièrement les équipes qui m'ont accompagné, l'implication des milliers de bénévoles qui gravitent autour de ce monde de la Justice.

A ce que j'ai pu voir depuis mon départ de cette institution, il y a une marge énorme de progrès à réaliser : Il faut que les Gouvernements qui se succèdent conviennent que la surenchère de création de places de prison est parfaitement inutile en terme de prévention de la récidive, et extrêmement coûteuse. J'ai, à l'appui de mon expérience et des travaux des Chercheurs, affirmé qu'une bonne politique de Sécurité publique pouvait reposer sur des réponses autres que la prison. J'ai laissé, en guise de testament professionnel, un livre qui préconisait les axes de travail à développer. Pourtant, pour moi, la page se tourne et, plus le temps passe, moins j'aurai de légitimité à intervenir ce sujet.

Il y a près d'un an, à la faveur du premier confinement, j'ai estimé qu'il était de mon devoir de citoyen d'apporter ma contribution sur les questions du réchauffement climatique et de la préservation de la biodiversité. Je ne maîtrisais pas vraiment la question mais avais la conviction qu'il fallait agir. J'ai donc lu, écouté et rencontré divers acteurs qui m'ont aidé dans la préparation de ce livre.

De même que dans ma vie professionnelle, j'avais considéré que la priorité était la Communication : sur un sujet ardu, il faut faire œuvre de pédagogie afin d'entrainer plus aisément l'adhésion des personnes à ce qui paraît utile à l'appréhension du problème, de même il m'apparaît aujourd'hui que, dans le domaine qui nous intéresse, l'Ecologie, cette action pédagogique est indispensable pour avancer et prendre les bonnes orientations.

C'est l'objet de ce livre qui sort prochainement : « Agissons aujourd'hui afin que Demain soit encore possible », préfacé par Tony Ferri, philosophe. Le cheminement professionnel qui a été le mien, d'autres pourront le faire. C'est pourquoi il me parait fortement utile de m'adresser à celles et ceux que j'ai cotoyés durant ma vie professionnelle pour les appeler à prendre conscience de notre réalité environnementale et à agir.

https://www.simply-crowd.com/produit/agissons-aujourdhui-afin-que-demain-soit-encore-possible/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.