Non ! Non ! Rien a changé...

Non ! Non ! Rien a changé Tout tout a continué,... Celui dont on ne doit plus jamais prononcer son nom Est porteur du plus vilain virus Que la Terre n'ait jamais porté,.. Celui du mépris... De l’arrogance,.. de la supériorité,.. Chez lui,.. Vous ne trouverez,.. Quelque compassion,

Non ! Non ! Rien a changé...

Non ! Non !
Rien a changé
Tout tout a continué,...
Celui dont on ne doit plus jamais prononcer son nom
Est porteur du plus vilain virus
Que la Terre n'ait jamais porté,..
Celui du mépris... 
De l’arrogance,.. de la supériorité,..
Chez lui,..
Vous ne trouverez,..
Quelque compassion,
Quelque commisération,.. 
Quelques rognures,
De générosité,
De sensibilité,
Sur la roture,
Porter un regard,..
Est un pur hasard,
Son vocabulaire,....
N’entend pas les mots
Galère,
Misère....
Celui dont on ne doit plus jamais prononcer son nom
N’est qu’un faux...
Un faux !

Non ! Non !
Rien a changé
Tout tout a continué,.
Celui dont on ne doit plus jamais prononcer son nom
Chez lui,.. ses mots,
Jamais ne feront
Une ligne,.. ni même une pensée,..
Aux milliers de morts du virus,
Et tous ceux décédés
Loin des hôpitaux,.
Ces morts qui ont subi le tri,..
Jamais un mot,.
Pour ces victimes, ces maux..!
Celui dont on ne doit plus jamais prononcer son nom
Pour redorer son pâle blason,.. 
Fera graver son nom,
Tout en haut de l’édifice...
À tous les soignants,
Une médaille au titre de la Nation,
Pour leur courage,.. sacrifice,..
À limiter l’holocauste,.. 
Une médaille,.. poignant !
Humiliation,.. 
Recevront diplôme par la poste....

Non ! Non !
Rien a changé
Tout tout a continué,.
Des promesses,..  toujours,..
Des déclarations,.. toujours,..
La France sera redevable,...
La France sera comptable,..
Vos heures,..
Vos sueurs,..
Vos fatigues,.. exténuations,
Prosternations,..
Mais cette prime,..
Ne compensera
Ni les heures supplémentaires,
Ni les repos déficitaires,..
Ne compensera
Ni les peines, la souffrance,
Le manque d'assistance,..
Ne compensera
Ni les soignants décédés
Leur silence,.. démesuré,...
Ne compensera... 

Non ! Non !
Rien a changé
Tout tout a continué,.
Demain,..
Au fascisme,.. délibéré,
Casques, gaz, grenades, LBD,
Castaner,
Commissaires,
Sicaires,
Cerbères,
Tous ces gens patibulaires,..
Font ruine,.. de la France,..
Son destin..
France !
Lève-toi !
Que tombe le roi..!
France !
Lève-toi !
Non ! Non !
Rien a changé...

Rien a changé

Christian le 28 mai 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.