Bilan macron’économique,

Bilan macron’économique,

 Bilan économique, Rime avec catastrophique, 60 Milliards d’euros Donner à ses amis Mulliez, Arnault,
 Dumas, Pinault,
 Bolloré, Lactalis, Quels beaux cadeaux.

Bilan macron’économique,



Bilan économique,
Rime avec catastrophique,
60 Milliards d’euros
Donner à ses amis
Mulliez, Arnault,

Dumas, Pinault,

Bolloré, Lactalis,
Quels beaux cadeaux.



Bilan macron’omique,
Rime avec apathique,...
Et s’emballe Pénicaud,
A croire que le chômage
Sous l’action de quelques mages,

Des enchanteurs dévots,

Serait en passe de s’étioler,...

A réduire les effectifs de pôle emploi ...

Ils sont tous fous,...
Les impôts à la source,
Vont nous mettre à genoux,..

Te réduisent les bourses,
Te pompent, t’aspirent,
Avec promesses de la relance,

Pour leurs amis et leur empire,
Pas de scrupule,... fric et excellences.. ! 


Oh ! C’n’est pas leur faute,
N’est pas au rendez-vous,... la croissance,...
Ferait défaut...

Pour ces craques énarques,....
Patatraque... !

Ces intelligences,..
Ont tout faux !
Sombres,.. sont leur clairvoyance... !



Macron à soi-disant
Avec son gouvernement
Pour la croissance, encouragé,

Le capital, défiscalisé
ISF supprimé,
Tout cela pour dynamiser l’activité,...
Ponctionner encore les retraités,

Tout cela pour une croissance renforcée....

Encore des cadeaux de Macron,

Les grands groupes découragés
Par une vilaine fiscalité,
Et la trop grande rigidité 

Du travail et son marché...
Ont les mains libres pour licencier...
Mieux profiter de leurs indemnités,
Super Macron,... on touche le fond !



Alors on fait chanter l’adage,
Que la qualité de l’investissement
Est des plus cohérents,..
Seul le Français,.. est point bloquant...

Il est peu performant, fainéant,... 

En rien bon,...

A l’étranger,... loin de nos rivages,....
Sans scrupule,...vante, ces idiomes le Macron... !

Demain,...
Nombre d’emprunts privés
Surtout ciblés sur l’immobilier,
Les emprunteurs, salariés

Ceux qui turbinent sang et eau,
Sans boulot,...
Vont se retrouver au bout du rouleau,...
Macron,... la misère,... demain.. !



La dette,... La dette !
Ce truc que tous présidents
Se refilent,...
Mais tous s’y défilent,
Serpent qui la queue se mord,
De malefaim, ou de malemort

Nous emportent ces pique-assiettes,
Vers un néant aux horizons indigents....

C’est la Bérézina,... Macron,..

Sur le front social assumé...
C’est Waterloo,... Macron,.. 

Sur la CSG, les retraités,

C’est Diên Biên Phu,... Macron,..
Sur le front des armées,

C’est Azincourt,... Macron,..
Sur la crédibilité,...



Des champs de batailles
De Macron,...
Au vent de la misère,...
Seuls flotteront,...
Squelettiques épouvantails,

Que vents mauvais et autres blizzards,

Ne frapperont pas au hasard,
Seules victimes,.... les petits salaires.... !



Les petits salaires !



Mais ami(s),...
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire, à me suivre,... ou pas ! Ou pas !

Christian le 03 septembre 18

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.