Déboutés,.. dégoûtés,.. à l’Élysée.....

Déboutés,.. dégoûtés,.. à l’Élysée..... Ami(es),... Je n’en aurais jamais,.. Jamais,.. Fini,.. Ami(es)....

Déboutés,.. dégoûtés,..  à l’Élysée.....

Ami(es),...
Je n’en aurais jamais,..
Jamais,..
Fini,..
Ami(es)....

Depuis 2018,..  premier juillet,..
Modestement apporté,... ma contribution
600 textes,.. pamphlets,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
Est vraiment d’une grande inspiration,..
Ce paon,..
Beau volatile,... aime montrer son derrière,.. 
j’aurais besoin de somnifères,..
Pour ne pas à son sujet,..
Écrire deux,... trois lignes.. tirer le trait... !

Déboutés,.. dégoûtés,..
Peuchère,..
De leur plainte,..
Le maître du monde,..  Jupiter,..
Sa maîtresse,.. déboutés...
Pécaïre,..
Me font peine,..
À leurs basques,..
Tous deux renvoyés,..
Avec ou sans masque,..
À quitter la barre...
Le homard
Servi sauce Brégançon,..
Le tribunal de Toulon,..
A tranché sans trembler... 

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
Sa maîtresse,..
Ne sont point friands du populaire,..
Pour eux toutes expressions de la rue,
Seraient vulgaires,..
Par contre danser à moitié nu,..
Au cœur de la République,..
Poitrine ouverte dénudée,
Là,.. à l’Élysée sur le perron...
Ne manquait que la trique...
Au cœur de la République,..
En ce lieu,..
Se toucher,.. suer,..
Dégouliner,.. s’étreindre,..
Le trivial,.. pour ces ‘truculeux’
Devient extraordinaire.. !
Le pire,.. chez eux,.. est à craindre....

Pensez ami(es) !
Un Gilet Jaune,..
S’en était pris...
Oui ! S’en était pris,...
Mais à qui ?
Qui.. ?
La première dame !
Si ! Si !
Ami(es) !
Quel culot... !
Ce Trinculo,
S’en prendre à la première dame...
The first lady...
Une fonction.. un emploi,
Nenni... !
Aucun droit,..
Première dame,..
Pas de titre défini...

Mais ami(es),..
Nos successives démocraties,..
Aiment coller leurs cérémonies
Aux us et coutumes des monarchies....
Ors et fastes,.. dignes des Napoléon,..
Nos premières dames,..
Prenant ainsi,..
Sans aucune réalité officielle...
Lieux et places des reines consorts,..
Dont la première,... première dame
À faire la belle,..
Carla Bruni...
Bureaux et conseillers,..
Attachés de communication,
Voitures,.. chauffeurs,..
Ouvreurs de courrier,..
Carla Bruni...
Budget annuel,..
437 mille euros,..
Plus son site internet,..
Pas pour des pâquerettes,..
410 000 euros..... supplémentaires..
Mais que sont-ce,.. ces menus copeaux,..
L’épouse de la force est dans la pomme
« Mangez des pommes ! »
Budget annuel,... 960 000 euros !!!!...
Petites gens,..
Souffrez encore d’aller bosser,..
Petites gens,..
Trimez,..
Turbinez,..
Ces honnêtes-gens,..
N’auront jamais
Jamais de scrupules
À vous ouvrir grand les opercules,..
À vous taxer plus,...
À vous charger plus,..
À réduire plus
Vos droits,
Chômage,.. Retraites,.. Handicapés,..
Remboursements de santé,..
Et maintenant,..
Vous traînent devant les tribunaux,...
Lors que toutes les chaînes de télé,..
Et autres complices de BFMTv
Occupent tout l’espace public,..
Pour les voix populaires,..
Pas même un spot,... publicitaire
Reste lors,.. ces graffitis,..
Que la colère,..
La misère,..
Ont poussé au défi...
Être au tribunal convoqué,..

Ami(es),
C’en est ainsi,..
Les gouvernants,..
N’ont toujours pas admis,..
Que le riche et l’indigent,
En démocratie,...
Soient à égalité,.. traités...
Devant l’Assemblée,..
Les yeux dans les yeux
Tu peux,
Face à la République,..
La main sur l’honneur faire parjure,..
Voler le trésor public,..
Sans jamais être inquiété
Pour une incarcération....
Mais si sur la plage de Brégançon,
Toi le Gilet Jaune,.. le vulgaire,..
Tes graffitis sont injures...
Et prendre à partie,..
Madame,.. la première dame,
Fusse sur une bouée homard,..
T’envoient force de police dare-dare !!
Ami(es),..
Si les de Rugy
Eussent été invités,..
Auraient ouvert un beau Pommard,
Pas de quoi un procès intenter,..
Même si l’avitaillement est,.. estampillé « de Bourbon »...

Ami(es) !
Aujourd’hui,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
Sa maîtresse,
Déboutés, dégoûtés,
La Justice les a récusé,
Ce n’était pas gagné,..
Au vulgaire,..
Revers judiciaire,..
À l’Élysée,.. feront-ils sonner
Dupont-Moretti..
Lui,. passé de la fosse,.. aux punis,..
Aux ors,.. des nantis.....

Des nantis !

Mais ami(es),..
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,. à me suivre,.. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian        le 2 octobre 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.