Coup de gueule,.. au Liban !

Coup de gueule, Coup de sang, Avoir le sang chaud, Et perdre son sang-froid,.. Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom Le petit garçon,.. Se croit-il toujours près des cabèches, Là, cette cour d’école,..

Coup de gueule,.. au Liban !

Coup de gueule,
Coup de sang,
Avoir le sang chaud,
Et perdre son sang-froid,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Le petit garçon,..
Se croit-il toujours près des cabèches,
Là, en cette cour d’école,..
Jouer au chef de clan,..
Ici,... au Liban,.. 
En lieu et place de faire caprice...

Déprimé le président... ?
N’aurait-il pas supporté
Un tacle de Merkel..
Qu’il en coulât,... une bielle... ?
Pif paf,.. le Figaro,
Balance une entrevue avec le Hezbollah,
Le grand chef,... après Allah...
Jette de vilains propos,
Mal pris,.. notre Zorro,
Gêné aux entournures,...
Le Hezbollah,
58 victimes,.. nos soldats
Terrassés, explosés par ce terrible attentat,
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
S’en prend à corps et à cris,
Et fait coup de sang,..
Jette honte et injures,..
À cette journalistique bavure,..
Rendre au sourire du président,..
Sa vraie nature,..
C’est un parjure....

Le petit cabot
Le petit nabot,
Fait au Figaro
Une leçon de facho....

Mais qu’est-ce qu’elle a ma gueule,...
Moi Jupiter,
Hélé,.. interpellé..
Mais qu’est-ce qu’elle a ma gueule,...
Jupiter dieu,
Rencontre le parti de dieu,..
Ce parti du Hezbollah
Devenu depuis peu,.. fréquentable.... ?
Ont pris le thé,.. assis à la même table,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,
Veut rendre irresponsable,
Coupable,
Ce journaliste du Figaro,
Dans les bronches se faire souffler,
Dans le fion,.. s’est fait défoncer,..
Mais notre président,.
Fait prend des disposition,
Avec le Hezbollah,..
Seul,. en catimini,..
Lui qui ne sait pas mettre un masque,.
Va sans casque,
Rencontrer le diable,
Le Hezbollah,..
Qui en fait gouverne,..
Sur le Liban règne...
Le diable... !

Le parti de dieu,..
Veut rencontrer Jupiter dieu... ?
Tu fais ton métier,..
Et pif paf,...
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,
Méprise ton taf..
À ta foi,.. fait grief,..
Faire papier avec le Hezbollah,.
Tu gagnes pas bézef...

Le Hezbollah
Parrainé par l’Iran,..
Plus fort que l’armée libanaise,..
Tient les postes clefs,...
Contrôle,
Tout ce qui rentre ou sort du Liban,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,
Super balaise,..
Fait à la jeunesse libanaise
De la révolte,.. grande leçon,..
Parle de vaincre la corruption,
De renverser ces corrupteurs,..
Jeter à bas,.. ces malfaiteurs,..
Lors,.. qu’il sait pertinemment,..
Qu’au Liban,..
L’économie, l’école,.. la politique,..,..
Sont aux mains de ces fanatiques,..
Ces dogmatiques intolérants,.
Qui portent encore
Le sang de nos 58 militaires...
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,
Est un fourbe,..  perfide,
Hypocrite,.. morbide,..
Face à la foule en colère,..
Jette ces : « Je vous ai compris »
Et prend le thé,... pâtisseries,
Avec les pires ennemis de la démocratie.....
Le Hezbollah.. !

Sur le Figaro,..
Sur Georges Malbrunot
Faut-il crier sur le baudet haro,.. ?
Ou envoyer de grands bravos... ?
Bravos !!!

Mais ami(es),
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire, à me suivre,.. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian le 5 septembre 2020

« Honneur et parole vaut gant et pistole »... Proverbe allemand 1886...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.