La France,. déchéance,..  ‘’ ?? ‘’,  ‘’ !! ’’

La France,. déchéance,... '?' Ou La France déchéance... '!' La France serait devenue un pays,.. Où son peuple,... se complait d’indifférence,.. Presque attendrie à défendre le ‘fauteux’,.. Celui qui a trahi,... L’accusé,.. qui s’est gavé,.. S’est repu,.. s’est rassasié,.. La France serait devenue un pays,.. Où son peuple,... se complait d’indifférence,..

La France,. déchéance,..  ‘’ ?? ‘’,  ‘’ !! ’’

La France,. déchéance,... '?'
Ou
La France déchéance... '!'
La France serait devenue un pays,..
Où son peuple,... se complait d’indifférence,..
Presque attendrie à défendre le ‘fauteux’,..
Celui qui a trahi,...
L’accusé,.. qui s’est gavé,..
S’est repu,.. s’est rassasié,..
La France serait devenue un pays,..
Où son peuple,... se complait d’indifférence,..
Les politiques véreux,...
Peu scrupuleux,.
Les abus de pouvoirs,..
Les lois pour la plèbe,.. pas pour le roi,..
Cette immunité permanente qui les rend dieu,..
Cette exonération,.. qui pérenne leurs actions de foi,..
À la télé,.. sont si révérencieux,..
Si,.. vérécondieux,..
Qu’ils peuvent jurer sur l’honneur,..
Là,. fier,..
Droit en leurs baskets en croco retourné,..
Comment mentiraient-ils à la patrie-mère....
La main sur le cœur,..
« Mais jamais votre Honneur,..
N’aurais fauté,..
Même fusse,.. à l’insu de mon plein gré.... » !

La France,. déchéance,... ?
Ou
La France déchéance... !
La France se complait,..
Dans les télé-réalités,
Où chaque épisode est une aventure,...
Parfois une épreuve de littérature,..
D’écriture,..
Ces jeunes dans une villa enfermés,..
Stressés,.. compactés par les enjeux,..
Deviennent les héros
D’une jeunesse désabusée,..
Appâtée,.. leurrée,..
Par ces brûlots...
Ces villas de luxe prison,..
Deviennent l’unique espérance de leurs horizons...
Leur confinement,.. leur problématique,
En cette caverne,.. demeurer,..
Éloignés des vrais enjeux de la réalité,
Des soucis mortels de la société...
Notre jeunesse affadie,..
Ne raterait un seul épisode,..
Pour ailleurs,.. faire exode,..
Éclats,.. disputes,.. polémiques,..
Regards jaloux,.. mauvaise réplique,..
Chacun faisant la mayonnaise monter
Tandis que le fil rouge,.. est bien suivi
Nombrils dénudés,..  poitrines riches,
Éphèbes virils,.. torses déshabillés,..
Aux intellects,... si chiche....

Nation hypnotisée
24 heures sur 24 par BFMTv,..
La télé-réalité des vérités,
Rien ne sort d’ici,.. sans être contrôlé,..
La télé des décérébrés,..
Tout est vrai,.. vérifié,..
Authentifié,.. puisque passe à la télé...
La France se complait,..
Dans une France où la Presse
Contre le Pouvoir,.. ne fait plus presse,..
S’éteint,... s’écrase,..
Des vérités,.. balaye sous le tapis,.
Fait table rase,..
Des vicissitudes de la Société,..
Pour ne plaire qu’au roi,..
Ces comiques,... ces bouffons
Tous le dos bien rond
Ont renié leur profession de foi,..
À ‘Celui dont l’Histoire ne retiendra nom’...

La France,. déchéance,... ?
Ou
La France déchéance... !
Elle est devenue lymphatique,..
Atonique,..
On a détourné de la jeunesse,..
La difficulté,.. le labeur,..
Apprendre,.. c’est éveiller la curiosité,..
Mais tout cela est pénibilité,..
Entrave aux loisirs,..
Quand Wiki est là,.. pourquoi apprendre,
Pourquoi,.. exercices devoirs,.. rendre,..
Lors que la vraie vie,..
La vraie est à la télé,..
Elle seule est assurance vie,..
Cette télé-réalité,..
Où l’on s’empoigne
Où l’on fait force et poigne,..
Pour des chaussettes,.. un pantalon,
Une culotte des bas qui traînent,..
Un caleçon,..  
Ainsi,.. leurs problèmes existentiels,.. s’enchaînent...

La France,. déchéance,... ?
Ou
La France déchéance... !
Comment elle pourrait,...
La France,..
Cette société du dehors,
Comment elle pourrait,.
Être,.. rester,... en plein accord.... ?
Au lieu de lire,.
D’appendre,.. de chercher son autonomie,
Elle préfère s’endormir,..
Se chloroformer,.
Aux douces sirènes de BFMTv,..
Ici « Radio Paris » « Paris ment »,..
Ici « Radio Paris » « Paris ment »,..
Les anciens diraient,.. c’ était-là,.. d’un autre temps,..
D’un autre temps,..
Ami(es),...
Ou de maintenant... ?
Maintenant !

Mais ami(es),..
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !
Nôôôôn pas à Benalla !

Christian          le 6 mars 21

Journalistes ! Notre métier n’est pas de faire plaisir, non plus de faire du tort,... il est de porter la plume dans la plaie....
Albert Londres

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.