Fidelio,... Beethoven,... la Victoire,...

Beethoven,.. Fidelio, De tout son chœur, Fait trembler l’opéra,... Terrasser la dictature, Combattre l’arbitraire,.. Fusiller l’imposture Vaincre ces démoniaques peurs

Fidelio,...  Beethoven,...   la Victoire,...

Beethoven,..
Fidelio,
De tout son chœur,
Fait trembler l’opéra,...
Terrasser la dictature,
Combattre l’arbitraire,..
Fusiller l’imposture
Vaincre ces démoniaques peurs
Encenser le révolutionnaire...
Fidelio,
Beethoven...

Fidelio,
Hymne contre la ‘macrotture’,
Le despotique,.
L’artificiel,
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
Le factice,..
N’a aucune racine,..
Toujours pris par la main,..
Ses choix n’ont jamais été les siens,..
Toujours pris par la main,...
Comment son secret,... le partager,.. ?
Son expérience de vie,.
Est un tombeau,.
Hors du temps,.. a grandi,
Des autres n’aura rien appris,..
Tant il fallait vivre, aimer,.. caché,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
N’a jamais tracé le moindre sillon,..
Sa voie,...  tractée,..
Cet histrion,..
N’a jamais pu faire seul son chemin...
Ce bouffon,
Devenu maître en « enfumade »,
N’a jamais pu créer de liens,
Prisonnier des secrets de la cour,..
Se faire invisible pendant les cours
Ses seuls amis,...
C’est lui !....

Duperie,..
Mensongerie,
Héréditaires,
Fourberie génétique,
Cheval de Troie,
Avec ruse
S’est introduit sous le toit
De sa muse
Ombre machiavélique,..
Mante religieuse,.
Ombre hypocrite,..
Sous forme déguisée
De TP,.. de TD,..
L’ont porté de chez Rothschild,
À,.. à Bercy,..
Là,.. à fomenter
À provoquer les hémorroïdes
Chez son maître Flanby..
Est le maître des arcanes,..
Conjurateur,
Instigateur,..
Comploteur,..
Lui le patron des douanes,..
De son bureau font la queue affairistes,
Étroite, légère est la frontière
Entre corruptions et profits,..
Lui ministre de l’économie,..
Abandon d’Alstom,.. et ses bonis,..
Ami(es) !
1000 emplois,.. 1000,
 Devaient être repris,
Ami(es) !
1000 !
Général Electric dans la farine les a roulés,
Mais ne pas les prendre pour des idiots,..
Sont trop intelligents,.
En coup-fourrés adroits, habiles,
À Bercy,.
Pas de sots....
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
Pour ne pas l’avoir compris.. !
Vente coupable
Vente responsable,
Vente condamnable,..

Fidelio
Beethoven,
Résonne dans mon casque stéréo,
Monte le ‘finale’ crescendo,
La liberté,
La volonté de justice,
Le courage et la fidélité,
La victoire....
En finir avec ce Zébulon,..
Tournicoti tournicoton,..
Du manège désenchanté
Va se retrouver éjecté
Loin sur le derrière,
Lui et ses sicaires,..
Sur le derrière....

Ami(es),..
Révolution,
Ami(es),..
Révolution,
Seule issue,..
Révolution,
Virer cette sangsue,
Ce fifrelin,
Ce rien
Que ne retiendra l’Histoire,
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom,..
Seul espoir,.
La,... Victoire,..

Victoire....

Mais ami(es),..
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,..  à me suivre,. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian     le 4 novembre 2020

PS
https://youtu.be/rLRMTD3eY5w (Fidelio)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.