Les médaillés olympiques,.... au bassinet !

Les médaillés olympiques,.... au bassinet ! Mais que deviennent nos héros,... ! Ces athlètes qui tous les quatre ans, Font la fierté, de la Nation, Tout un peuple les yeux rivés Respiration, cœur presque arrêtés, Ce peut être ici,... un assaut, Sur piste,... des vélos, Là, un combat, un plongeon, Une descente,... un slalom, un géant,

Les médaillés olympiques,.... au bassinet !

Mais que deviennent nos héros,... !
Ces athlètes qui tous les quatre ans,
Font la fierté, de la Nation,
Tout un peuple les yeux rivés
Respiration, cœur presque arrêtés,
Ce peut être ici,... un assaut,
Sur piste,... des vélos,
Là, un combat, un plongeon,
Une descente,... un slalom, un géant,
Piquets et tracés,..
Dramatiques sorties de pistes dans les filets,...
Des bosses, danses et patins,
Courses et haies,... hauteur,
Perche, poids, gym,... boxeur,
Qu’importe la discipline,
Héros sorties de la mythologie,
Hier, des représentations divines,
Aujourd’hui,... des anonymes...
Des anonymes...

Jadis,.. ces héros Olympiques,
Étaient considérés comme des dieux,
Ils étaient des dieux... !
Ils étaient encensés,...
Vénérés, adulés..
Après des millénaires,
Ces porteurs de lauriers
Sont encore appréciés,...
Statues, fresques, poteries,
Odes,.. élégies,
Font traces, images,
De ces hauts faits,... de ces champions...
La Cité en détenait,... l’héritage....
Jadis,... la Cité
Faisait en ses murs protecteurs
Ouvrir une porte à la mesure
De son héros, ce demi-dieu,
Plus besoin de cette protection,
Le champion aux lauriers glorieux,
Leur assurait prospérité, sécurité,
A vie,... à vie,...
Une rente,... des annuités
Lui étaient donnés....
A vie !......

En France, ce jour,.. nos lauréats
Après les honneurs,... Élysée
Perron, photos, accolades,
Petits fours, champagne et fraises Tagada

Discours dithyrambiques,
Logorrhées apologiques,...

Sourires macroniens, embrassades,...
Nos Fourcade, Grospiron,

Drut, Alain Calmat,
Jeannet,Touya
Riner, Douillet,

Manaudou frère et sœur,
Tony Yoka, Estanguet,
Steeve Guenot, Thierry Omeyer,
Mimoun, Besson,
Pérec, Lavillénie,
Jason Lamy-Chappuis,
Caroline Chausson,

Julien Absalon,
Philippe Boisse
Tous ces champions,
Ne sont plus que tartempions... !
Tartempions !

Champions,...
Les télés,... les honneurs,
C’est fini,.. bien fini,..
Après vos mirobolantes primes allouées
Il ne faudrait vous croire exemptés...
Il va falloir pour Bercy,...
Cracher au bassinet...
Ce qu’hier vous avez si fièrement gagné,
Demain,.. vous allez devoir le payer...
Putain ! Sportifs !
Que la vie est dure,...
Putain ! Sportifs !
Il va falloir faire égratignure,
Sur ces primes,... presque volées,
Sans doute par trop escroquées,
Si facilement,
Reçues,... empochées,
Si aisément,
Obtenues,... encaissées,
Qu’il va falloir chers médaillés
Plonger en vos caissettes,
Sortir la calculette,
30 % cela va faire mal
La douleur va être viscérale,...
Vous n’avez pas été assez loyal...
Loyal !
Champions glorieux,
Vous qui n’avez pour certains
Jamais pu avoir salaire,
Champions valeureux,
Rémunérations, honoraires,
Souvent même de la peine
A finir vos mois, sans madeleine.....
Le frigidaire,... jamais plein !
La douleur sera anale.... !
Anale... !

Je ferais grâce ici,
Pour ne pas porter atteinte à votre humilité
Champions,... vous êtes les héros,
De ces ados,...
Accrochés à leurs manettes et jeux vidéo,
Trop,.. trop télés-portés,

Télés-phagocytés,
Ces ados,...
Trop,.. trop télés-déphasés,

Télés-pseudo-réalités,
Ces ados,...
Trop,... trop télés-Chtimisés,

Télés-décérébrés,
Champions,... vous êtes les héros,
Vous seuls avez encore ce don,
Cette influence, cette passion,
Qu’il faut faire front,
Que la vie est effort,
Que la vie est trésor,
Que tout se mérite et se gagne
Champions,... vous êtes les héros,
Vous seuls avez encore ce don,
De les protéger,.. les évader,
Les emmener, les parrainer,

Malheureusement,... Macron, le jupitérien
N’aime que lui-même,...

Un Benalla vaut mieux que l’or,

Puissent mes mots avoir torts,
Que retrouve le bon sens notre jupitérien,

Mais je doute ami,....
Qu’il n’ait jamais compris,...
A rien !


A rien !

Mais amis,... vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,... à me suivre,.. ou pas ! Ou pas !

Christian le 7 octobre 2018

PS :

Et le gouvernement veut supprimer 1600 postes de cadres sportifs !
S'en est fini !
Sportifs montrez-vous unis!
Demain !
Ne faites pas la grève de la faim,...
Mais des stades,... des arènes
Que tribunes résonnent
Du seul brouhaha à offrir en ces temps présents
Le silence,
Du jeu,.. faites abstinence !
Sportifs,... vous êtes les derniers
A porter en vous ce qu'a perdu la Société...
Ses valeurs,.... sa dignité,
Sa dignité....

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.