Les Rem ! Réveillez-vous !....

Les Rem ! Réveillez-vous !.... En marche,.. les Républicains, Hier,.. se vantaient, Qu’ils allaient,
 Aller de l’avant,
 Faire reculer la faim, 
Le grand changement,
 Le grand chambardement

Les Rem ! Réveillez-vous !....

En marche,.. les Républicains,
Hier,.. se vantaient,
Qu’ils allaient,

Aller de l’avant,

Faire reculer la faim,

Le grand changement,

Le grand chambardement
Ce serait avec eux,
Ce serait grâce à eux,
Mais Ferrand,

Dans des affaires,... en ferraillé,
Se retrouvait mal barré,...
D’abord,.. démissionne,
Puis s’empare du perchoir,..
Là, à ce poste disparaît les histoires,
Il est immunisé,...
Nul ne peut venir l’y chercher...

En marche,.. les Républicains,

Plus ils avancent
Plus la société régresse

Régresse...!
Pourtant la guêpe Flessel
N’a pas tenu son duel...
Son ministère prenait les grandes eaux....
Même le Ministre écolo,
Le généralissime Hulot,
Sont sortis par le hublot,
L’un n’ayant à sa voix,...
Plus d’écho,
La première,... son budget
Réduit à peau de chagrin,...

Laura,.. la combattante,...
De potiche à objet,...

Ne pouvait supporter cette offense,...
Cette infamie, cette avanie,... insultante !
Elle n’allait pas jouer la cruche,
La tête dans le sable, jouer l’autruche...
1600 cadres sportifs, déménagés,

En un mot débarqués,...

Et cerise sur le gâteau,
On allait les règles changer,
Sucer,.. taxer,... les médaillés....
La coupe était pleine,...
Notre belle guadeloupéenne,
Se tire ailleurs,...
Ailleurs,...
Loin,.. loin de ces marcheurs.... !

En marche,.. les Républicains,
Voulaient nous emmener loin,..

Dans l’hémicycle certains députés,
Grondent,... sont chafouins

Ruminent,.... s’animent leur groin,
Et pensent déjà à s’enfuir,
Cette étiquette, s’en démunir,...
Leur patron Macron,..
Les mène dans la déraison,..
La dérision,...
Ils en ont marre
De jouer au furet,
Ici avec Benalla,
Il est passé par Ici,
Collé serré sur un jet-ski,
Il est passé par là,...
Se moquer des chômeurs,
Mais jouer avec des braqueurs,
Se moquer des retraités,
Et dépenser sans compter....

Lui, le professeur de morale,
« Fainéants, illettrés,
Bordel,... trottoirs à traverser,

Qu’ils viennent me chercher ! 
On n’a pas le droit de se plaindre»
Retraité !... Se plaindre !

Les Rem,.. sont à la traîne,...
Iront bientôt pointer à la chaîne,
Les échéances, vont se faire souffrance,
Avoir mené à perte, à ruine la France,...
Ces responsables,... députés,
Qu’elle pourrait être leur pénitence,...

Vont-ils se donner hara-kiri... ?
Pardonnez,... cette plaisanterie,
N’allez point me ficher : « S »

Me jeter en forteresse,...
Députés !

Vous avez encore le temps,

De laisser les marcheurs se noyer,

Vous avez encore le temps,

De penser aux retraités
De penser aux services de Santé,
De penser aux travailleurs,
De penser aux chômeurs,

Vous avez encore le temps,
D’oublier les banques et ‘libéralistes,
D’oublier les cadeaux aux capitalistes,
De ne pas nos barrages,... brader,
Aéroports, Française des jeux,... sacrifier,..

Vous avez encore le temps,

D’en terminer avec l’arrogance,...

Le cynisme,... le mépris,... l’offense,...

Les Rem,... vous aviez rêvé,

Les Rem,... vous vous êtes trompé,
Les rem,... vous vous êtes fourvoyé,
Les Rem,... vous devez vous réveiller !

Vous réveiller !


Mais ami(s),... vous n’êtes toujours pas obligés de me croire, à me suivre,... ou pas ! Ou pas !



Christian le 8 octobre 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.