Manu ! C’est la rentrée,... ! Rien n’a changé !

Manu,.. c’est la rentrée... ! Tu te souviens,.. L’année dernière, Tu avais déjà réveillé Tous les estivants, Là,... d’une poubelle de l’Élysée Tu allais accaparer tout l’été Avec cette affaire Benalla, Que tu pensais renvoyer dans l’au-delà....

Manu ! C’est la rentrée,... ! Rien n’a changé !

Manu,.. c’est la rentrée... !
Tu te souviens,..
L’année dernière,
Tu avais déjà réveillé
Tous les estivants,
Là,... d’une poubelle de l’Élysée
Tu allais accaparer tout l’été
Avec cette affaire Benalla,
Que tu pensais renvoyer dans l’au-delà....
Mais non... on allait pas en rester là...
Heureusement qu’il y a encore libre
Des Médias,..
Qui allaient provoquer le déséquilibre...

Manu,.. c’est la rentrée... !
Tu te souviens,..
Il fallait faire oublier
Tes ronds sur l’eau
Avec Benalla sur ton mécanique pédalo,...
Là, en cette réserve Natura 2000
Tu voulais même retourner à Brégançon,
Pour mieux préparer tes leçons...
De ton avenir Macron,...
Tu en étais des lieues,.. à cent mille.......

Tu croyais toi Jupiter,
Dieu descendu sur Terre,
Tu pensais être phare....
Mais comme Icare,...
A trop fréquenter le soleil,..
Tu en perdras les ailes...
Manu !
Le plus difficile,.. ce n’est pas le décollage
Tu es si loin,.. loin de l'atterrissage...
Et ton avion,.. n’a pour plan de vol
Que d’emporter comme unique passager,...
Le monde du Capital,
Sera fort difficile de trouver,... une escale.....
Pour cet avion aux couleurs
Du mépris, de la suffisance,
Pour cet avion aux couleurs
Du dédain,.. de l’arrogance...

Manu,.. c’est la rentrée... !
Tes idiots de spin doctor,
Ont oublié leur intelligence au port...
Les pistards,.. ces petits personnages
Sans lesquels, il n’y aurait jamais de décollages,
Manu,.. tu sais ces petites ombres
Qui sont le moteur de tes actionnaires,
Ces petites ombres,
Qui emplissent vos poches de vos transferts
Ces petites ombres, si essentielles,
Sans elles,.. rien de providentiel..
Lors,.. désormais,.. chaque atterrissage,
Fera naufrage,..

Manu,.. c’est la rentrée... !
Rien n’a changé...
Toute l’année tu as pris les Français pour des cons...
Tu avais commencé avec l’humiliation de Borloo
Le pôôôvre qui croyait en son boulot...
Rapport sur les banlieues,..
Devant tout un parterre de LaRem déployé
Sous les ors de la République,..
Tu l’as rembarré...
Puis ce furent toutes les fausses annonces
Pour des Gilets Jaunes,.. railler,.. se moquer....
Faire tomber la colère ....
Les sortir de la misère....
Macron,.. t’es si con,..
Que ta bêtise, te fait croire que t’es le patron...
Mais tant qu’à prendre les Français pour des cons,
Nouveau piège,.. belle invention...
Le Grand Débat National,..
Où maires, édiles, élites,..
Et tes one-man-show relayés
Par ces télés inféodées,..
Agenouillées,... comme BFMTv,
Tu leur as mis profond dans le canal...
Il en est sorti !.... ? Rien !
Rien !

Manu,.. c’est la rentrée... !
Rien n’a changé...
Allez !
Allez !
Si le président de LaRem et BFMTv,
Le disent,... le crient,...
Les Gilets jaunes,..
Seraient à l’agonie... !
C’est l’automne,..
La saison des feuilles mortes,
Les Gilets Jaunes,
Auraient été conquis,
Par les mesures apportées,
Par toutes les bonnes résolutions déclarées,...
Tu vois Manu,
Rien
Rien n’a changé !
Le mensonge est votre nature première,
Le mépris est votre essence originelle,
La suffisance,
L’arrogance,
Sont vos fragrances,....
Aux principes,.... mortels,....
Des misères,.. du peuple,
Vos nuits n’ont que faire,
Des colères,.. du peuple,
Vos agapes,... vos manières,..
Vos fuites vers la violence
La véhémence,
Vos rire sarcastiques,
Lucifériens,.. sataniques,..
N’y pourront rien,..
N’y feront rien !
Manu ! Rien n’a changé...
Les Gilets Jaunes,..
Feront bruit, résonance,
Tant que feront présence,
Bouffons, et ta gouvernance,
Manu ! Rien n’a changé...
Les Gilets Jaunes,..
Ne vont,... rien,..
Mais rien,..
Rien lâcher..... !

Manu,.. c’est la rentrée... !

Mais ami(s)
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,... ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian le 10 septembre 2019

Avec tout le respect que je dois à la Justice, à la Police de la "6 ème Constitution",..
et aux Armées,... de mon pays !
« Honneur et parole vaut gant et pistole »... Proverbe allemand 1886

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.