Lettre ouverte à,... l'Assemblée !...

Mesdames,.. messieurs les députés ! Un an que de la rue,... Montent les colères, Que la misère A porter haut,... à faire cohue.... Tandis que de noirs corbeaux, Sous vos silences honteux, avilissants, Démons lucifériens, Démons jupitériens,... N’ont aucune pitié, pour les manifestants...

Lettre ouverte,.. à mesdames,.. messieurs les députés !

Mesdames,.. messieurs les députés !
Un an que de la rue,...
Montent les colères,
Que la misère
A porter haut,... à faire cohue....
Tandis que de noirs corbeaux,
Sous vos silences honteux, avilissants,
Démons lucifériens,
Démons jupitériens,...
N’ont aucune pitié, pour les manifestants...
Sous vos absences,..
Vos insuffisances... !

Mesdames,.. messieurs les députés !
Un an !
Que des femmes, des hommes,
Sont arrêtés,
Sont déportés,
Sont blessés,
Sont gazés,
Trépanés
Éborgnés,
Noyés,
Tués...
Un an !

Mesdames,.. messieurs les députés !
Un an
Que des femmes, des hommes,
Non armés
Sans armure,
Sans cuirasse,
À faire face,..
Aux Forces de l’Ordre hors-la-loi,
Ces forces, dégueulasses,
Bombes, Gaz, LBD,
Matraques,..
Ces « vla-que’j’tfrappe »,
Ces cerbères,..
Aux ordres hideux,.. de leurs commissaires,
À genoux,... merdeux,...font soumission à Castaner ...

Mais où sont nos députés.. ?
Où sont ces élus ?
Ces augustes,.. élus du peuple ????
Où sont-ils... ?
Ces cul-terreux,.. ?
Mais où sont nos députés.. ?
Mesdames,.. messieurs les députés !
Un an !
Combien sont-ils/elles à s’être déplacé(e)s,..
Là, en ces manifestations...
À faire corps avec la population,
Ces porte-paroles de leurs électeurs,
Ces ‘hauts’ parleurs,.. ?
Mesdames,.. messieurs les députés !
Vous aimez faire bons mots,..
Devant les caméras,.. faire,... les faux,..
Mais là,.. dans la rue,..
Trop peureux,..
Ne sauriez,... mettre Macron à défaut
Se faire les rapporteurs,...
Les délateurs,
Des exactions de la Police,...
De ces offenses,
De ces outrances,
Des hyperboles de la Police,...
Démesurées,
Disproportionnées,
Des emphases de la Justice,
Logorrhéiques,
Diarrhéiques...
Approuvant,
Acquiesçant,
Toutes ces arbitraires déportations,
De vos despotiques justifications
Jupitérienne pénalisations,
Aucune dignité de vos jugements,..
Aux ordres de l’Exécutif,..
Ne sont que torcheculatifs
Où sont vos discernements... ?...

Mesdames,.. messieurs les députés !
Un an !
Un an !
Et vos silences sont devenus mortels,
Mortels,
Je puis vous assurer
Que demain,.. cette absence,
Cette déficience,..
Cette indifférence,...
Mesdames,.. messieurs les députés !
Vous allez en être comptables,
Pensez dès aujourd’hui à quitter
Cette illustre Assemblée
Où jadis,.. siégeaient des couillus,
Des velus,...
Vous attend,.. désormais la rue...
La rue !......
Minables..
Déplorables,...
Lamentables,..
Attitude,...
‘Aveuglitude’,...
Envers une population exsangue,...
Mesdames,.. messieurs les députés !
Un an !
À vie vous serez frappés de caquesangue,.. !

À vie !.....

Mais ami(s)
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,... ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian le 12septembre 2019

Avec tout le respect que je dois à la Justice, à la Police de la « 6 ème Constitution »,..
et aux Armées,... de mon pays !
« Honneur et parole vaut gant et pistole »...

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.