Quinquennat de la honte !.......

Quinquennat de la honte,.. Contre la France,... Contre les Français,... Ceux qui croient encore,... Qu’ils seront saufs,.. Vont vous piquer vos trésors,... Tous ces beaufs,... Bourgeois,.. cadres,. citadins,.. Vous allez être tous leur larbin,...

Quinquennat de la honte !.......

Quinquennat de la honte,..
Contre la France,...
Contre les Français,...
Ceux qui croient encore,...
Qu’ils seront saufs,..
Vont vous piquer vos trésors,...
Tous ces beaufs,...
Bourgeois,.. cadres,. citadins,..
Vous allez être tous leur larbin,...

Quinquennat de la honte,..
Contre les Jaunes,..
Contre les Gilets,...
L’exécutif a joué
La carte du mépris,..
La carte du silence,..
De la censure,..
Du fake,
A ouvert des contre-feux,..
Notre Dame de Paris,
L’attaque de la Salpêtrière,..
Les Gilets Jaunes,
Des brutes sans scrupules,..
Haineux,
Violents,
Antisémites,
Racistes,
Homophobes,
Islamophobes,
Aux armes de Poutine,
Les Gilets Jaunes,
Le camp de la Force obscure,
Le camp du mal,
Le camp de l’enfer et de la damnation
Macron,..
Serait le gentil petit garçon,..
Celui qui en culotte courte
Prenait la main de son éducatrice
Le rédempteur de la mondialisation,
Chaleureuse,.. bienfaitrice,
Lui,. Dans le camp du bien... !

Quinquennat de la honte,..
Aujourd’hui,..
L’exécutif fait silence,
Sur la convergence
Des GJ et de syndicats
Cherchant ces mouvements à nuire,
En jouant l’agacement des non-grévistes
Que ce mouvement de rébellion
Se retourne contre cette révolution...
L’exécutif,..
En cette période de fête,..
Joue la carte du silence,...
De la censure,..
Veut agacer nos aïeux,
À ne pas être sous les feux,
Des petits enfants et leurs grands yeux,
Lui qui refuse dans les mairies,...
Les crèches de Noël,
Dans les rues,... sapins,..
Musique et autres chants de Noël,
Effaçant même le nom de ces marchés séculaires,
Marchés de Noël,.. deviennent marchés d’hiver.....

Quinquennat de la honte,..
Faire silence
Aux péages ouverts,
Aux blocages
Des autoroutes par les routiers,
Des ports,
Des hôpitaux,
Des raffineries,
Des trains,
Des enseignants,
Des pompiers,..
Agents EDF,..
Et même,.. de timides,..
CRS et policiers,..
Frileux,.. timorés,...
A l’affrontement retournent stupides.....

Quinquennat de la honte,..
Chaque jour,.. des bouchons
Se comptent par milliers,..
Eux les font sauter les bouchons,.
Celles qui à Noël seront nommés
Don Pérignon,
Moët et Chandon,...
Se ficheront en fumant leur cigares,
Des attentes interminables aux gares..
Mais qu’est-ce qu’un Noël,..
Un Noël,
Lors que l’enjeu,.. fera une vieillesse de galère,
Une vieillesse sans soin,
Vieillesse à n’avoir que loisirs,
Regarder derrière les rideaux de sa fenêtre,
Les trains de vie de ces nantis,...
La pendule
Qui dit oui !
Qui dit non !
Qui dit : « Je t’attends ,...
Tu n’en a plus pour bien longtemps... ! »
Qui dit oui !
Qui dit non !
La pendule... !

Quinquennat de la honte

Ami(es),..
Une Nation,... un pays arrêté,..
C’est un peuple,...
Un peuple qui avance....

Ami(es),..
Une Nation,... un pays arrêté,..
C’est un peuple,...
Un peuple qui avance....

Mais ami (es),..
Vous n’êtes toujours pas obligés de me suivre,. à me croire,.. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian,.. le 13 décembre 19

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.