Macron,.. fossoyeur,...

Toujours à racler,.. à grignoter,.. Ici et là,.. des fonds,.. Décharger les sociétés,.. Les chômeurs ne plus les dédommager,.. Les chômeurs,... leurs droits,.. les diminuer... Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,.. Veut encore à leurs droits,.. faire grand ramonage,

Macron,.. fossoyeur,...

Toujours à racler,.. à grignoter,..
Ici et là,.. des fonds,..
Décharger les sociétés,..
Les chômeurs ne plus les dédommager,..
Les chômeurs,... leurs droits,.. les diminuer...
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Veut encore à leurs droits,.. faire grand ramonage,
Il est vrai que ces salauds au chômage,..
Sont vraiment en avantage...
Ces guignols des congés répétés,..
_ ‘‘ Faut les remettre au travail forcé...

Ces chômeurs,..
Gagneraient plus,..
Paraît-il,.. que certains,..
Gagneraient plus,..
Que ces autres abrutis,..
Ces pourris,..  
Qui s’évertuent..  tous les matins,..
À se rendre la gueule dans le cul,..
Au boulot, au turf,.. au turbin...
Ces chôômeurs.. !..
Ces tire-au cul,.. creusent la sécu.. !

Ces chômeurs,
Faut absolument tout leur sucrer,..
Nos entreprises,.. les soulager...
L’écart entre le chômage,..
Et les premiers salaires,..
En épaisseur,.. ?! Pas une page... !
Droits et salaires ne font pas la paire,..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
À tous ces fainéants,..
Veut couper tous les cordons...
Aux chômeurs....  

Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Au lieu d’augmenter les salaires,..
Augmenter les fruits du travail,..
Préfèrent agiter son épouvantail,..
Aux ramasseurs de miettes,.. faire peur,
Ces chômeurs,.. au plus vite à trouver
Les chemins du labeur,..
Les routes de la sueur,..
Comme si ces oisifs, ces inoccupés
Tenaient les ficelles,
De ce qui tous les mois,.. remplit leurs gamelles... !

Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Quel idiot,..
Quel sot,..
N’a pas pensé,..
Aux salariés,..
Aux employés,..
À la hausse de leurs salaires,..
Ainsi cela creuserait les écarts,.
Que c’est ballot,...
Mais qu’est-ce qu’ils apprennent à ‘‘Sup de Co’’,..
Du Capital,.. tous ces fayots...

Être président de son pays,..
Avoir tant de mépris,..
Pour tous ces travailleurs,..
Être président de son pays,..
Tant de dédain,.. d’impertinence
Pour tous ces travailleurs,..
Être président de son pays,..
Tant de morgue,.. d’arrogance,
Pour tous ces travailleurs,..
Être président de son pays,..
Et se nourrir de tant........ d’indifférence...

Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Pour gagner la cause à sa raison,..
Fait passer les chômeurs,..
Pour des spoliateurs,....
« Travailleurs !... »
À cause de ces chômeurs,..
Vous ! Laborieux,.. ‘trimeux’,..
Que stagnent vos salaires,
Traitements,.. émoluments,..
C’est là,.. son crédo,..
Ne pas leur filer,... un seul euro !

Diviser pour mieux régner,..
Édouard Philippe,.. Averell,..
Pénicaud Muriel,..,..
Ces hurluberlus
Serinent sur leurs chaînes dédiées,
Ce doux ronron du gouvernement,
_ * 20 % des chômeurs indemnisés par Pôle emploi
« une allocation-chômage toucheraient
supérieure à la moyenne de leurs revenus »

Lorsqu’ils travaillaient..
C’est là,.. grossièrement,.. se moquer... !.

Le chômeur ce pestiféré,..
Fait monter discorde,.. et colère,
Au sein de la classe qui usine,..
Au sein de la classe qui turbine,.. 
Désinformation,.. intoxication,
Livrer des chômeurs
Une image vulgaire,..
De vils profiteurs,...
Pôle emploi,.. fait sa loi,.
Rend des rapports truqués,..
Aux savants calculs tronqués....

Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,
Doit de son estrade,.. chuter,..
Hier,.. le roi d’une révolution,
Était décapité,..
Mais là,.. étêté,..
N’est pas soumis à la punition,..
À la sanction,.. à la damnation,..
À la relégation,..
D’avaler son mépris,..
D’être oublié par ses amis,..
Qu’ils en oublient même son nom.... !

Aux prochains scrutins,
Aux prochaines élections,..
Chantent enfin de nouveaux matins,..
Que les urnes,.. fassent révolution,
J’entends déjà,..
Les : « Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,»
Que chacun retrouve de la dignité,..
Ah ! ça ira, ça ira, ça ira,»
La France,.. ses droits et liberté,..  
Ce ne sont pas les droits du chômage à baisser,..
Ce sont les salaires à augmenter...
 
À augmenter....

Christian    le 15 septembre 21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.