40 ans ! L’a CE,.. l’UE,.... ça suffit,.... !

Quand j’étais jeune,.. Au collège,.. ces premières années Souvenir des cours de géographie, Où le professeur,.. avec pédagogie,.. Nous enseignait les bienfaits du remembrement, Fini les petits champs,.. Effacer les bordures, Les mesquines clôtures, Faut ouvrir les sillons sur l’horizon,.

40 ans ! L’a CE,.. l’UE,.... ça suffit,.... !

Quand j’étais jeune,..
Au collège,.. ces premières années
Souvenir des cours de géographie,
Où le professeur,.. avec pédagogie,..
Nous enseignait les bienfaits du remembrement,
Fini les petits champs,..
Effacer les bordures,
Les mesquines clôtures,
Faut ouvrir les sillons sur l’horizon,.
Signe de modernité,..
Champs et prés,. . devenaient carrés,
C’était avant,..
Dire au-revoir aux étables,.. aux lavoirs,..
L’agriculture,.. nouvel élan,.
Nouvel espoir...

Puis,... on a compris,..
Que la monoculture,...
Ne fait bonne confiture,..
Devient grand risque,..  pour l’économie,
Concentre les épidémies,..
Catastrophe climatique,
La région devenait désertique,..
Fanatisation de l’expansion,
Fait sombrer,.. pour des années l’écologie,..
Jadis,.. la terre, le sol fertile,
N’abrite désormais,... plus d’animalcules,
Doryphores,.. et autres crocodiles ,..
Dans les ruisseaux
Ont disparu,.. poissons,.. libellules,
Sur les blés,.. le sorgho
Maïs et autres cultures,..
Sur les corolles,.. les fleurs,...
Pesticides,.. des citernes versent à flot,..
Abeilles,.. polinisateurs,..
Sous le cynisme de Monsanto meurent,..
Pollution uniforme,..
De ces exploitations hors normes,..
Extinction de la vie,.. la nature...
La mort.... !...

Mes cours de géographie,..
Ont fait des petits,..
Nos politiques abrutis,..
Ne se sont pas arrêtés,
Au remembrement,..
Ne s’en sont contentés...
À la lueur de leurs bougies,..
Nos politiques,..
Aux si belles intelligences,..
Ont cédés aux exigences,..
Ont appliqué ces mêmes procédés,
Si,... ça va pour l’agriculture,
Il en ira de même pour les manufactures,..
L’Europe,.. l’UE,..
Ont supprimé les clôtures,
Plus de frontières,..
Le travail,.. délocalisé,..
Même la santé,..
Tous les pays ont suivi
Les préceptes de Le Maire,...
Tous ces autres trou-du-cul,..
Ne seraient reconnaître un mouton d’un cabri,
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Qui ne tourne pas rond,..
Ces guigne-cul,..
À la lumière de leur suffisance,..
De leur inconscience
Nous mènent droit à l’effondrement...

L’UE,..
Monoculture de la pensée,..
Monoculture de stratégie économique
L’UE,..
Tous les lits des hôpitaux,..
A supprimé
A liquidé,.
La santé,.. prise à défaut... !
Pensez ami(es) !
L’UE,.
Jamais,..
Ne sera jamais touchée,
Blessée,.. la chair mortifiée,..
Nos vieux exterminés,..
Les cercueils alignés,..
jamais !

Pensez ami(es) !
L’UE,.
Jamais,..
Ne sera jamais touchée,
Non,.. non,.. jamais !
Jamais...
À une même politique,..
Les mêmes aboutissements,
Panique, pénurie,..  
Confinement,..
Déconfinement,
Reconfinement,
Pensez ami(es) !
Par manque de lits...
L’UE,.
500 millions d’habitants !
Société paralysée,..
Société,.. muselée,..
Société censurée,.
Société vaccinée,..

L’UE,.
Par manque de lits...
Par manque de labos
Manque de moyens, de combinaisons,...
De masques,.. de gants,..
De tout,...  de tout,..
Pour une communauté
500 millions d’habitants !
Qui veut avec le Monde,... rivaliser...
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Le petit garçon,
Avec sa fronde et sa pierre,..
Se joue chef de guerre,..
Ses bras droits,..
Sibeth,.. Schiappa,.. Salomon,..
Déclare la guerre,..
Le petit garçon,
S’ébroue dans sa cour d’école,..
Héros,.. de son pot
À sniffer de la colle...

L’UE,..
Dans la course éperdue
Au rendement,..
Au remembrement,..
L’UE fait ruine,.. effondrement,...
Santé,.. économie,..
Travail,.. Hygiène de vie,..
Écologie,..
Face au fascisme,
Font moins de poids,.
Que circulations libres des fonds,
Que lobbyistes et leur pognon,
Leur démesure est sans fond,
Ami(es),.. !
Ils ont les mêmes experts,..
Salomon,.. Sibeth,.. Le  Maire,..
Leurs décisions naissent de la déCONnomie,..
Libéralisme sans retenue,..
L’argent,.. ponctionné sur les petits,
Ces élites sont par le Capital nourrit,..
N’ont pas même consciences de leur folies,..
Au palais européen,.. bien longtemps,.
Qu’a sombré l’humaine humilité,..
Des couloirs infinis,.. les députés
Se sont égarés éloignés des réalités,..
Au Capital,.. disent,.. votent : Oui !
De notre économie,.. 
Sont les premiers ennemis... !!!

Ami(es)..
L’UE,.. 
Depuis 40 ans,.. n’ont pas réussi,...
Des murs de leur palais,..
Rien ne sortira jamais,..
On ne traite pas le Charolais .. de Charolles,..
Loin de son pré,... surtout par des folles,..
Le miel du Mercantour,.
Par ces rapaces et autres vautours,..
Qui n’ont de cesse,..
De nos terres à en appauvrir les richesses,..
Ami(es)..
L’UE,.. 
Depuis 40 ans,.. n’ont pas réussi,...
Dans 40 ans n’auront toujours pas réussi,...

Députés européens,..
Leurs experts,..
Ces abrutis,.. n’ont jamais vu en terre,...
Pousser poireaux ou maïs,..
En alpage,.. un patou,.. un mouton,..
Marionnettes,.. polichinelles,..
Paltoquets ignorants,..
Prétentieux suffisants,..
Irresponsables,.. non coupables pantins
N’ont cure...... 
De la mort de nos agriculteurs dans leur champ,..
De la mort de nos manufactures,..

La mort,...

Christian   le 16 mai 2021

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.