Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom ! bla bla bla !

Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom ! bla bla bla ! Si ce n’était point dramatique,.. Cela nous ferait sourire,.. Tant de décédés, Sont partis,.. sans regards,.. Et lui,.. là, à la télé Se la joue solo,.. De la crise le Zorro,.. Un énième oral à l’ENA,.. Semble passer

Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom ! bla bla bla !

Si ce n’était point dramatique,..
Cela nous ferait sourire,..
Tant de décédés,
Sont partis,.. sans regards,..
Et lui,.. là, à la télé
Se la joue solo,..
De la crise le Zorro,..
Un énième oral à l’ENA,..
Semble passer
Ces discours bonimenteurs,..
Où la pendant deux années,.
L’art de la rhétorique,..
Ne forme que des mythomanes,.. et autres menteurs...

Dans le domaine du narcissisme,..
On est à l’apogée du nombrilisme....
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Bouffi d’autosatisfaction,..
Aux réalités,..
Est aveugle,... totale cécité....
La crise Coronavirus a été gérée
Par des pieds-nickelés,
Et en cette période de guerre,..
A même osé,..
Tiré,.. fusillé,
Ceux qui à Marseille ont bravé
Toutes les interdictions,..
Les humiliations
400 agents du centre épidémiologiste
Professeurs, docteurs,
Ingénieurs, chercheurs,
Scientifiques, pharmaciens,
Spécialistes, techniciens,
Aides-soignants, infirmières,
Enseignants,.. ambulancières,
Ont été humiliés,
Dégradés, vilipendés,..
Pour les dividendes de Sanofi,
Big Pharma, leurs actionnaires,
Avec l’assentiment des Buzyn,. Lévy,..
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Son incurie,...
La 6 ème puissance mondiale,...
A fait tri,..
Rejetant les plus de 70 ans,..
Du panel à soigner,..
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Son incurie,...
A laisser soignants,..
Hospitaliers,.. agents,..
Sans armes contre la pandémie,..
Complètement démunis
Au prix même,.. de leur vie !
Le tout caché,.. dissimulé..
Par tous les experts des plateaux de BFMTv,
Les Véran,.. Salomon,.. Buzyn
Sibeth,.. Lévy, Cohen,..
Raphaël Enthoven
Cohn Bendit,..
Cymes,.. le boute-en-train,..

Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
« Nous pouvons être fiers »
Il a géré,..
Dominé,..
Managé,..
Guidé..
La Nation, la France,
Avec une maestria,..
Un brio, une aisance,
in excelsis Deo gloria....
Comme le dit un député,
« c’est la première fois
un pilote, après avoir son avion crashé,..
invite les passagers
à réembarquer».

Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
A déjà programmé,..
La tonalité de la société,..
Le sens de son histoire,...
Ce sera Fort Boyard,..
Toi l’ouvrier,
Toi le salarié,..
Toi l’infirmier,..
Toi le médecin,..
Toi l’épicier,
Toi l’artisan,
Toi le fainéant,..
Tu vas devoir encore souffrir,..
Te saigner et pâtir,
Oublie tes rêves,
Tes loisirs,.. tes RTT,..
Le soir fatigué,..
BFMTv,..
Le matin,.. au réveil,
BFMTv,..
Un doute,.. une réalité,
BFMTv,..
En lotion,.. en suppo,..
BFMTv,..
les télés des bons conseils,..
Incontournable de l’info...
Leurs éminents experts,..
Au fascisme,.. porte-parole,... les hérauts...

Prolétaire,..
Toi le salarié,..
Toi l’ordinaire,..
Oublie tes rêves,..
Les grèves,.. d’hier,..
Ce sera marche ou crève,..
C’est la devise de LREM,..
Qui depuis trois années,..
N’ont semé que la haine,
Faut les cadences augmenter,
Ne pas embaucher,
Les baisses de salaires accepter,..
Et travailler de concert,..
Avec ces ouvriers de l’Est délocalisé...
Ce sera marche ou crève,..
C’est la devise de LREM,..
Les caisses du Capital, renflouer,..
Prolétaire,..
Toi le salarié,..
Toi l’ordinaire,..
Tu vas devoir trimer
Trimarder ....
Pour ce faire,
Va nous scotomiser..
La scotomisation,..
Est l’art de nous faire
Rejeter inconsciemment
De nos consciences une réalité pénible....
Français,....
Vous allez pouvoir tourner la page,..
Elle est pas belle la vie,.. d’un tel sage,

Mais amis,..
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,.. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian le 16 Juin 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.