La Commune,... Les perdants,.. ne font fortune...

L’Histoire n’aime pas les perdants.. Il faut un sacré temps,.. Pour qu’à leur crédit L’analyse leur soit portée... Femmes,.. hommes,.. enfants,.. De la misère,.. de la colère,.. Des barricades,.. tombés sans vie... ! Révolte noyée,..  de leur sang,.. Fiers....

La Commune,... Les perdants,.. ne font fortune...

L’Histoire n’aime pas les perdants..
Il faut un sacré temps,..
Pour qu’à leur crédit
L’analyse leur soit portée...
Femmes,.. hommes,.. enfants,..
De la misère,.. de la colère,..
Des barricades,.. tombés sans vie... !
Révolte noyée,..  de leur sang,..
Fiers....

Les Communeux,..
Que les Versaillais,
Insultants à leur égard
Traitaient de ‘communards’
Rimant avec bâtard,..
Terme barbare,..
Loin des cigares,..
Des costards,.
N’en déplaise à de Rugy,
Qui n’aime pas le homard,.
Mais le sert à ses amis,..
Et autres beaux esprits...
Les Communeux,..
Les Vaincus ne sont nullement du bon côté,...
Aux Vainqueurs,
Le bon,.. le bien, les lauriers,..
Aux instigateurs,..
Aux Fédérés le Mur,... la fosse commune,
Aux Versaillais,.. la victoire,.. la fortune....
Aux autres,... « Les immortelles... » !
Les Communeux,..

1789,
Se voit,..  se vit sur les Champs-Élysées,
1789,
Se danse,.. se chante sous les lampions
1789,
Feux d’artifices,.. orchestres et flonflons,..
1789,
Parade annuelle,
Sur les pavés,..
À pied,.. à cheval,.. motorisées,.. avionnées,
Descendent les Forces armées...
Pas un politique,... ne ferait abstraction
À cette image politico-mémorielle....
1789,
L’apothéose,.. de la Révolution,..
La République née dans la poudre,.. le sang,...
La déclaration des Droits de l’homme et du citoyen,
La fin,.. parfois,.. justifiant,.. les moyens... !
1789 !!!

La Commune... elle,..
Est un échec,...
Échec,...  de l’insurrection,..
Échec,.. de la rébellion,
Il n’y aura pas de ritournelle,..
La morale,.. n’aime pas les perdants,..
Encenser ces révolutionnaires,..
Ce serait aux Gilets Jaunes... donner sens...
On ne va quand même pas à ces émeutiers,
Leur donner visibilité,.. audience... 
Offrir chaque année,.. les antennes télés
BFMTv pour vanter,... louer,.. les valeurs,
Sociales,..  communautaires...
À cette sanglante insurrection,..
Ces milliers de déportés,
De fusillés,..
Qui ont osé,..  
Le communisme inventer...
Qui ont osé,.. 
Le communisme enfanter de la précarité,.
Ces travailleurs sans gloire,..
Leur combat,... l’espoir... !
L’émancipation de la Société,..
Que la défaite a fait choir....

La Commune,..  les Communeux,
Un Mur,.. un plaque,..
Pas une journée,.. évocatoire,..
Une cérémonie commémorative,..
Approbative...
La Commune,.. les Communeux,
15 000 assassinés,..
Quelle claque... !
La Commune,.. les Communeux,
Il fallut attendre 1981
Pierre Mauroy,..
Porteur de la rose et de la foi,
Premier ministre nommé,
Dépose une gerbe au mur des Fédérés...
La Commune,.. les Communeux,
De Jean-Baptiste Clément
Communard,.. auteur,.. parolier
« Le temps des cerise,... »
Chanson pour Louise,..
Ouvrière,...
Sous les balles,...  infirmière,...
Hymne hommage,..
À tous ces milliers d’ignorés
Héros de la commune...  héros....
La Commune,.. les Communeux,

Héros .. !

À,...  ces ‘révoltés, ces ‘las-de-vivre’*  ( J.B Clément 31/05/1836 – 23/02/1903 )
J’aime la formule,..
‘Ces révoltés, ces ‘las-de-vivre’,...
Montés sur les barricades,.. faire front...
Hier,..
Contre Thiers,..
Aujourd’hui,.. contre Macron,...
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom !...

Ne retiendra nom !...

Christian    le 18 avril 21   

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.