La millième,.. le millième,.. !!

Il me fallait,.. ami(es),.. Pour cette millième,... Faire un petit mot,.. Mais lequel,.. Sans qu’il soit éternel,.. Qu’il soit moche ou beau,.. Qu’importe,.. hier le zérotième, Aujourd’hui,.. le millième,.. Ami(es)..

La millième,.. le millième,..

Il me fallait,.. ami(es),..
Pour cette millième,...
Faire un petit mot,..
Mais lequel,..
Sans qu’il soit éternel,..
Qu’il soit moche ou beau,..
Qu’importe,.. hier le zérotième,
Aujourd’hui,.. le millième,..
Ami(es)..

Que valent ces mots,... ?
Hier, aujourd’hui, demain,..
Qu’importe,... sensés ou sots,
Seul objectif,
Être réactif,
Ne pas se laisser emprisonner
Dans un monde sans lendemain,..
Ici,.. pas de complot..
Seule volonté,.. briser les barreaux.. !...

Lors,.. c’est à vous mes ami(es),..
Ces quelques lignes,
Je dédie,..
Ici,.. là,.. ces écrits,..
Ces mots,. ces signes,..
Pas d’autre sujet,
Que de faire de vous ami(es),..
Ce soir,.. de mes pensées ,..
Mon unique objet... !

Une vie,..
Une vie de partage,..
Une vie de connivence,..
Une vie d’amitié,..
Une vie de camarade..
Une vie de bagarres,.. de luttes,..
Ici un tapis,.. là un ring,.. des buts,
Des pistes,.. un kimono,..
Une vie d’équipe,..  et,...parfois solo...

Hier,... sur Médiapart,..
Je projetais mon premier mot,
Le 7 octobre 2015 « Neutralité » ,..
Inaperçu,.. comme mille,.. est passé,
Qui aurait pu hier,.. parier,..
Que depuis,.. se seraient ici à Médiapart,
Entassés,.. archivés,..
Ces dizaines et dizaines de papiers,..
Sans être vus,.. lus,.. fantômes écritures....

Pour ce millième,.. cette millième,..
Pourrais-je,... citer,..
Sur Médiapart,.. ces amitiés,..
Près de Martigues,... Serge Dodoussian
Où là,.. en soirée,.. nous partageons,
Au bord d’un petit port,..
Chaque Mardi sonnant,... un gorgeon..
Une vie toutes deux différentes,.. ô combien...
Pas un kopeck misé,.. ici,.. à jouer les Jacobins!...

Humbles essais jetés,..
Certains s’y sont joints,.. accostés,..
Vivre est un village,..
Ceinna C,... Vingtras ,...
Hadama Traoré que je veux citer... !
Claude Brigelhuber,...
Hippolyte Varlin,...
Fantômes bienveillants
Visiteurs,.. si,.. si indulgents... !

Ami(es),.. ne faudrait oublier
Ces trolls,.. et autres utopistes
Cachés derrière pseudos et sobriquets,..
Tel, Artnaif,.. ces hippogriffes
Sans argument,..
Sans développement,..
Décochent flèches et traits,
Aux aphorismes passepartout,..
Rossignols,... aux phrases clés...

Ami(es),...pour sortir un peu du pathos,..
Ami(es),.. on est entre ami(es) !
Aux critiques des nigaudinos,...
Une blagounette,...
Qui ne tire pas sur la braguette... !!?
Mais,.. entre ami(es),..
Que votre sensibilité,..  me le permette,..
 Je réitère,.. ici,.. à vous mes ami(es),..
Mes mille, mille, mille mercis .. 

Merci !

Christian    le  19 septembre 2021

PS - La blagounette !

Après plus d’un demi-siècle de mariage,
Monsieur meurt.
Quelques temps plus tard,
Tristes heures,..
Madame aussi s’en va au ciel…

Là,... au ciel,..
Elle retrouve son mari !
Youpiiii !
Alors,...  fidèle,..
Elle,.. elle court vers lui,
L’enlace,
L’embrasse,
Le recouvre de baisers,..
Lui tout éberlué,..
Presque désappointé,
Par tant d’amour démontré,..
Elle,.. toute émue,.. lui dit:
Youpiiii !
Mon chéri,
Que c’est bon de te revoir !

C’est alors que lui répond,...
Son mari,..
Et ce,.. sur un autre ton,..
Interloqué,..
" !! ? Te revoir...?!!!
Un tantinet agacé,
Chagriné,..
Désenchanté,..

- Simone !!!
- Simone !!!
Ne me fais pas chier...      
Il me semble que le curé
Avait été très,.... très clair …. !
Jusqu’à ce que la mort,..
    La môôôôrt,...
La mort,.... Simone !
   La môôôrt,...
Nous sépare !..
       C’est clair..... !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.