La nausée,...

Comme un vol de charognards, Hors du charnier natal,.. Loin,.. loin, en ce pays occidental Sur ces victimes et leurs oripeaux... Qu’allait-il ici conquérir,. De fabuleux métaux,.. ? Quelques mines en devenir.. ? De l’aide apporter,. ou coup de poignard... ?

La nausée,...

Comme un vol de charognards,
Hors du charnier natal,..
Loin,.. loin, en ce pays occidental
Sur ces victimes et leurs oripeaux...
Qu’allait-il ici conquérir,.
De fabuleux métaux,.. ?
Quelques mines en devenir.. ?
De l’aide apporter,. ou coup de poignard... ?

Là,... sur ce charnier libanais,..
Beyrouth est en souffrance,...
Celui-dont-on-ne -doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Apporte la délivrance....
BFMTv est en première ligne,..
Pour recevoir les pensées dignes,
De Jupiter le sauveur..
Donne le ton.... !

Celui-dont-on-ne -doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
A ressenti la détresse,.. la fatalité,
Là,... sous les dégâts,..
Le vautour vient faire son marché,..
Il ose parler d’un pays,..
Miné,.. sapé d’incurie....
Lui,.. le piranha,..
Joue les de Gaulle : « je vous ai compris ! »...

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Oscar du mélodrame..
Fait de cette affliction,.. un opéra
Soumet dans un pays souverain,..
Un dictat,..
‘Je’ serais auprès de vous,.. si !
Si !.. Sinon ! Rien ! Rien !
Lui déguisé en sage-femme....

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Crie,.. vocifère..
« Mon optimisme,.. c’est votre colère,.. »
Quelle rhétorique... quelle volubilité,..
Quelques formules alambiquées, obscures,
Mais du sens,.. Jupiter,.. n’en a cure,
Invité,..
Il détruit,.. dézingue le pays blessé...

Mais on apprend que le Liban
Vient de découvrir des gisements énergétiques...
Des investissements... et du pognon,
Sans doute à l’horizon de la corruption,
Carlos Ghosn est-il sur les rangs ?
Lui refaire une santé,..
Qui serait le mieux placé...
Pour faire sonner la pompe à fric...

Prospectives,.. ? 100 milliards de dollars,..
Là,.. sous le soleil libanais,..
Ne faudrait pas être en retard,..
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Le croquemort de la France..
Veut imposer son influence,..
Son sourire est à peine effacé,..
Quand il essaye son intérêt cacher...

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Baisse d’un ton,..
Pleure, que les enfants de ce pays,..
Ne peuvent plus venir en France étudier...
Ce serait là,... leur essentielles complaintes,..
Et la France est toute ouïe !
Veut reconquérir l’alliance sainte,..
Celle des intérêts,... et du Capital,.. dissimulés....

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Fait son one-man-show dans la rue en colère...
Une mise en scène,.. encore,..
Un inconnu,... que le hasard pousse en renfort
Interpelle notre dévoué empressé,..
Sans masque,.. les deux.. ! Surprenant,..
Dans un Français parfait.. ! Étonnant..
« Ne veut pas d’aide,.. mais une action politique... ! » Sidérant !

Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Lui,... le T-Rex devenu végan,..
Il faut le croire,..
Serait au rendez-vous de l’histoire...
Lui ce tartarin et ses grands experts
On perdu du coronavirus la guerre,..
Il surfe sur la détresse du Liban,
« Je comprends votre colère »....

La nausée,..
Profitant d’un grave accident,..
La négligence entraînant,. ce fatal événement,
Celui-dont-on-ne-doit-plus-jamais-prononcer-son-nom
Vient comme à l’accoutumée faire leçon,..
Lui, le chevalier blanc,..
Le tailleur de la corruption,
Le pourfendeur de la collusion,....

La nausée !....

Mais ami(es),
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,.. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian le 20 août 2020

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.