Monsieur Ménès..... !

Monsieur Ménès..... ! Ménès... ! Qui est-ce ? Un narrateur,... un chroniqueur .. ? Serait à ces heures,... journaliste... Ménès,...
Un répétiteur, Un pigiste.... Au ballon rond, serait vendu. Beaucoup d’expérience Au Club Méditerranée A jouer les chefs de tribus...

Monsieur Ménès..... !

Ménès... ! Qui est-ce ?
Un narrateur,... un chroniqueur .. ?
Serait à ces heures,... journaliste...
Ménès,...
Un répétiteur,
Un pigiste....
Au ballon rond, serait vendu.
Beaucoup d’expérience
Au Club Méditerranée
A jouer les chefs de tribus.... 

Après une carrière sans audience
Dans la Presse calligraphiée
Qu’il quitte pour la Com
De Reims et son stade.
Mais prestation fade,
Peut-être par manque d’effort,...
Qu’ici encore,...
Par la petite porte,... sort,...

Chroniqueur avec Estelle Denis
Dans : « Touche pas à mon sport »...
Lui qui n’a sûrement jamais eu licence,
Fait jouer toute sa science
Donne son analyse, ses rapports
Faire sonner sa pertinence
Polémiste, joue au toréador
Mais par une porte dérobée
Se fait la malle,
Face aux supporters du PSG,
Laisse la balle,...
Il avait,... ces protège-tibias oubliés...

Journalistes sportifs,
Jaloux, déprimés
D’être en ces jours de JO,
Sur le banc de touche remisés,
Seraient bien piètres combatifs
Sur des skis et autres patins,
Là, face à la pente,...
Certes sont bien pour les descentes,
Au comptoir,... à siffler des bières,
A roter et péter sur le destin
De ces sportifs pas assez malin
Pour se faire quelques ronds,
A pousser du ballon rond,
A essayer, à onze, d’introduire
Avec leurs amis Qataris,
Ce ballon, dans la cage ennemie,,
A vanter ces pleurnicheurs,...
Qui pour un petit rien
Se tordent de si grandes douleurs,...
A exalter, ces pleurards,..
Ces minettes,... ces fillettes
Des choupinettes, des gallinettes,
Qui pour un coup de sifflet
Se couchent,... pleurent,...
S’agenouillent, grimacent, spoliateurs,
Qu’ils sont beaux ces matamores
Manger de l’herbe,.. faire le mort,
Joujou avec la balle,.. ces gladiateurs,....
Sur le terrain, ces caïds
Sont l’expression solide,

Du sportif dans toute sa dimension,...
Pour des fans de télévision....

Rappelez-nous, Monsieur Ménès,
Le séisme de la Corée en 2002 !
Pas un seul but marqué
Pour 270 minutes jouées !
Rappelez-nous, Monsieur Ménès
Le cataclysme de l’Afrique du Sud en 2010 !
Sous fond de racisme,... un tsunami
Chaos,.. fiasco !
Ces joueurs, seraient porteurs de valeurs,...
Et vous tenez toujours à les mettre à l’honneur...
C’est là,... un travail de camelot.....
Et quand on parle de Fourcade,...
De ces équipiers,... et autres vrais sportifs,
Qu’ils sautent, glissent, dansent,
Monsieur Ménès,...
Allez faire un carreau.. !
Monsieur Ménès,...
Sur ces domaines de neige,
Ces pistes de glaces,
Même si les jeux s’effacent,
De tous ces sportifs olympiques....
La France est fière,
Monsieur Ménès,...
Sur ces domaines de neige,
Ces pistes de glaces,
Pas besoin d’emballage cadeau....
De tous ces athlètes olympiques,... 

La France est fière...

Monsieur Ménès,...
Restez scotché sur votre manège,
A distiller salive et culture
Pour ces conditionnels de votre cru
Plus nombreux,... on aurait vaincu !
Les présents offerts sont bien trop beaux....
Mais que cela ne plaise
A ces experts sportifs si balaise,
Qu’aux jonglages font moins qu’une otarie,

Chez vous,.. c’est bas de plafond,
Votre éloquence ne vaut pas même une roupie,...
Si vous pouviez lever un drapeau,...
Le seul,.... est le drap sur votre peau !

Monsieur Ménès....

Mais ami(s),... vous n’êtes pas obligés de me croire,.. à me suivre,.. ou pas !



Christian le 23 février 18

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.