Madame Benalla,... toujours en cavale,...

Madame Benalla,... toujours en cavale,... Madame Benalla,.. Elle serait passée par Issy, Non ! Pas,... par-là ! Toujours absente au logis... Se fait désirer,
 S’est fait la malle, Partie au Bengale,.. Tous les services policiers Sont sur sa trace,

Madame Benalla,... toujours en cavale,...

Madame Benalla,..
Elle serait passée par Issy,
Non ! Pas,... par-là !
Toujours absente au logis...
Se fait désirer,

S’est fait la malle,
Partie au Bengale,..
Tous les services policiers
Sont sur sa trace,
Madame Benalla,
Une arlésienne
En cité parisienne...


Mais que diable,
Pourquoi allez tirer
Quelques poux
A dame épouse de Benalla.. ?
Aurait-elle,.. aussi bénéficié
Avec son époux,
De quelques agréments imperméables,
A toutes recherches fiscales...

Que tous les limiers sont à ses trousses,
Mais point à l’horizon,... sa frimousse....

Dame Benalla,
Ne répond à aucune requête,

Sans doute loin des bruits de l’affaire,

S’est retirée telle une anachorète,..
Avec le silence de son réticent partenaire....


Madame Benalla,
Est toujours en cabale,
Reste muette au procès-verbal...
Mais pourquoi la police la traque.. ?
Elle aurait été visiter
Avec son jeu de clefs,
L’appartement de son compagnon,..

Où des scellés y avaient été apposés
La police n’ayant eu les moyens
En temps et en heure,... la porte défoncer
Une porte blindée, triple renforts,
Porte confort, porte coffre-fort,

Il faut cela, à notre barbouze
A mettre choses secrètes à l’abri....
Des armes,... balles,.. ou du flouze... !

Nos policiers,...
Bouches bées,..

Devant la porte blindée
Sans les scellés !
Cette porte super sécurisée,
N’a pâti d’aucune attaque,...
Qui aurait fait ami,..

Encore,... grand couac,
Défoncer ce rempart à coups de bazookas...
Mais non ami !
La porte n’a rien subi,..
Belle toujours en sa livrée,
Seuls les scellés déchirés...

Témoins d’une importune entrée...
Devant des policiers,.. médusés...


Un jeu de rossignols
Chouraver sexes symboles
Et autres jeux dérivés,....
Les,... taquins
Les malandrins,

De tout voler,... auraient pu,
Mais seul le coffre a disparu,...
Vol indélicat,.. couillu !

Armes et secrets dérobés,...
A la barbe de nos limiers,...

Seule madame Benalla
Possédait le double du sésame...

Ami !
Je te vois déjà venir,...
Sa disparition, son exil,
Ne doivent pas faire amalgame,
Même si, elle n’a plus son mobile,

Ami !

Cette dame a bien le droit de fuir,
Elle n’est pas en état de nuire,

Elle qui hier était la compagne
Du maître des clefs de l’Élysée,...

Désormais se fait la belle désirée...

Benalla,...
Voilà bien une triste affaire,

Tu confies les clefs de ton foyer,
Les arcanes de ta sécurité,
Plein pouvoir sur les hauts-gradés,
A ce Benalla,
Tu confies, ton agenda,
Tes évènements,
Tu lui donnes un appartement,
Tu le nommes Lieutenant-colonel,

En 5 ans serait devenu Général,..

Des passe-partout du Sénat à l’Assemblée,
Des voitures ‘girophasée’,
Des brassards, des pistolets,

Des talkie-walkie
Comme pour Starsky,...
Mais le fun en moins,..
Lui frappe les témoins....

Benalla,
Refuse toujours de donner
De sa compagne,.... les coordonnées !...



Benalla ! 

Triste sire,

je lui donnais hier,...
Il est vrai un peu de pitié,

Mais tant d’ors
Pour ce con sort,
Quand on rentre au service de l’Élysée,
Il est,...  des devoirs,...
Des engagements, pas une foire...
Ce pauvre abruti,

Des règles se fait fi,...

Ne connaît pas même le mot honneur,
Sur ses épaules,.. ces galons déshonneur...

Que sait-il du Servir la France... ?
« Servir la France »

Implique monsieur Benalla

Le Respect aux Français,

Dans la diversité de leurs origines, leurs droits

De leurs cultures, de leurs élans, leur foi
De leurs engagements, de leurs aspirations ! 
Triste sire,... monsieur Benalla,
Absent aux cours sur les institutions,....

Je pense, à tous ces hauts-responsables,
Qui lui ont donné les clefs,
Des armes, des autorités,
Quels piteux et vaniteux personnages,... que ces irresponsables,...

Irresponsables !



Mais ami(s),.. vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,... à me suivre,.. ou pas !!!! Ou pas !

Christian le 25 août 2018

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.