Pantins,.. machins,.. vaccins,...!

Pantins,.. machins,.. vaccins,...! Pantins,.. Ces gros machins, Ces tartempions,.. Ces malandrins,.. Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,.. Sont des polichinelles, Des marionnettes,.. Asservis aux mains des labos,.. industriels De la pharmacopée,.. Ces mécènes du comprimé...

Pantins,.. machins,.. vaccins,...!

Pantins,.. 
Ces gros machins,
Ces tartempions,.. 
Ces malandrins,..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,.. 
Sont des polichinelles,
Des marionnettes,.. 
Asservis aux mains des labos,.. industriels
De la pharmacopée,.. 
Ces mécènes du comprimé... 

Tartempions,.. 
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Pourraient être bêtes
Un peu,...  beaucoup,.. comme Sibeth,.. 
Mais il n’en est rien,.. 
Cela fait partie de leur dessein,.. 
C’est un effet très connu,
Pour obtenir tout,... d’un détenu,.. 
Faire promesses,.. être gentil,... 
Rassurer,... presque charmant,
Donner assurance vie,
Puis,.. subitement,.. 
Changer de ton,.. 
Être cruel,.. méchant,.. 
Pour libérer ses horizons,. 
Le détenu,.. devra se soumettre,.. 
Se démettre,. 
Ou finir en prison...

Pantins,.. 
Ces gros machins,
Les Castex,.. Sevran,.. 
Ne savent rien du médicament,
Des effets du vaccin,.. 
N’en sont moins sûrs de rien... 
Cacophonie,.. 
Un coup non,... 
Un coup oui ..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,.
Devront être amenés à la barre,.. 
Pour cette abominable gestion,.. 
Pour t’éloigner de ce virus,.. 
Pour te soigner de ce ‘conarovirus’,
Ces cons,..  mettent hors-jeu nos médecins,..
Il n’y aurait que le vaccin,
Qu’eux-mêmes n’aient droit à t’injecter,
Ce vaccin,.. qui tue en Ehpad encore trop,..
Ce vaccin,.. qui n’empêche d’être à nouveau,.. 
Par ce virus,.. 
Souillé,... contaminé... 
Pollué,.. infecté,.. 
Par cet olibrius,..
Empoisonné,.. 
En moins de temps
Qu’une valse à trois temps,..

Tartempions,.. 
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Nous fait part,.. 
Comme pour combler un retard,.. 
À se dédouaner,.. 
Écrire un chapitre sur une présumée innocence,
Afin,.. qu’il puisse mieux nous soigner
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Lirait tout,.. tout 
Mais tout !
Oui tout !
Documents,.. notes scientifiques,
Que la science serait en possibilité d’offrir,..   
À sa sagacité,.. son intelligence,.. 
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Serait devenu un épidémiologiste,.. 
Son entourage euphorique 
À cette personne ultra intelligente,.... omnisciente 
S’auto-congratule,.. 
De-là,.. à ce qu’ils s’auto-enc...ent,...
Ami(es),.. 
Il n’y a pas à franchir plus d’un pas,.. 
Sur lequel il nous faudrait,.. bondir,.. franchir,.. 
Ami(es),..
Ce pas,. à ne pas franchir,.. 
Franchir,.. 

Pantins,.. 
Ces gros machins,
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,.. 
« Un jour, il pourra briguer l’agrégation d’immunologie », 
S’émerveille le président de l’Assemblée Richard Ferrand.
Sacrée louange pour la macronie,..
Le chef d’État serait dotée d’une grande expertise,
Un messager honnête,.. impartiale du traitement...
Mais ami(es),.. 
Ce n’est pas fini,... 
Les Raoult,.. les Péronne,.. peuvent se rhabiller,..
« Macron s’est tellement au Covid  intéressé 
qu’il peut les scientifiques challenger»,
Renchérissait un conseiller élyséen sur une radio inféodée...
Même les ministres n’osent plus sur le sujet l’interpeller,.. 
Tant ils auraient les cons, 
Au Covid,. du retard,.. accumulé... 
Les cons ...!
Et pour nous rassurer,. 
Nous réconforter,..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Pour faire face aux comités consultatifs
Fait sonner charge de l’expertocratie, 
Ces Raoult,.. Péronne,.. ces « sachants »  en blouse blanche. 
« Désormais, le conseil scientifique n’est plus premier dans l’arbitrage »,
 Se félicitait encore,.. un conseiller élyséen sur une radio inféodée...

Tartempions,.. 
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,..
Ce président ‘covidologue’,.. 
Aurait dû faire des études d’oncologues,.. 
Plus fort à nous le mettre dans le cul,.. 
D’aucuns diraient l’anus,.. que le cul,.. 
L’anus fait office de sphincter de sortie,.. 
L’autre à un instinct,.. plus pénétrant,..  
Et notre Assemblée nationale, fait silence,..
Aux visions divines,.. astrales
Célestes, jupitériennes connaissances,
Laissant encore les clefs de notre fondement,...
De nos santés anales... 

Anales,.. 

Ami(es)
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,.. ou pas ...
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !
Nôôôôn ! Pas à Benalla !... 

Christian               le 27 février 21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.