Quand le mépris est au paroxysme !

Quand le mépris est au paroxysme ! Devant un parterre fourni, Tout à sa cause réunis, Ici, c’est la piste aux étoiles, Le clown est en piste.. La Rem et places réservées à sa liste,.. Le one-man-show peut commencer,... Les baves sucrées et gluantes,

Quand le mépris est au paroxysme !

Devant un parterre fourni,
Tout à sa cause réunis,
Ici, c’est la piste aux étoiles,
Le clown est en piste..
La Rem et places réservées à sa liste,..
Le one-man-show peut commencer,...
Les baves sucrées et gluantes,
BFMTv et ses journaleux en fera litanie,..
Dépendances, allégeances puantes,
L’escogriffe, le bonimenteur,... peut s’élancer....

Pas un seul mot,
Pour 6 mois de maux...
Pas un mot !
Un seul mot !
Rien,..
Sur les sauvageries policières,
Sur les brusqueries contestataires,
Sur les éborgnés,
Sur les blessés,
Sur les mains arrachées
Rien,..
Sur les sauvageries policières,
Sur les brusqueries protestataires,
Rien sur les victimes,
Rien sur les souffrances,
Ne pense qu’à son apparence,
De son fiel,... coule l’arrogance...
Macron !
Un irresponsable à l’ego pusillanime...
Aussi merdeux,.... qu’un étron...
Pas un mot,...
Même pour vous policiers
Qui avez enfreint les règles de l’humanité,
De la Constitution sur le plan international,.. humilié
Humilié !

Pas un seul mot,
Pour 6 mois de maux...
Pas un mot !
Rien,..
Il ne s’est passé rien !
C’est la cour des miracles,
Il est toujours dans sa cour d’école
A jouer avec son écran magique,
Tu le retournes,.. et tout s’efface
Le « Télécran »...
Rien sur la liberté de la Presse,
Pourtant les journaleux étaient là, présents,
Son auditoire laquais,
Des soubrettes, en mal de servir,
Ces journaleux qui ont peur d’écrire
Préfèrent se retourner et montrer leur derrière,
Son auditoire valet,
Restera carpe,...
Restera muet,..
On ne traite pas Jupiter d’escarpe !...

En Irak,.. un certain Muntadhar al Zaidi,
En 2008 sans doute par son geste, aurait dû,..
Recevoir le prix du « Couillu »
Pour avoir jeter sa chaussure non rendue,
A la face de Bush... pour assassinat...
Couillu Muntadhar al Zaidi..
En France,... nos journalistes échines courbées,
Ces béni-oui-oui,
Ces colporteurs,.. ces censeurs,
Ces bien-pensant,..
Que nous envieraient grandement
Les plus grands monarques, dictateurs,
Ces béni-oui-oui,
Comme Praud,.... Apathie,
Et autres y compris Calvi,
Cohen, Lemoine, Ruggieri,
N’ont de grâce
D’aveugles et complices amnisties
Que pour ce clown et ses pitreries
Ces comiques et leurs farces,
Qui se targuent de 5 milliards pour les retraités,
Mais font avec le CICE aux Sociétés,
Cadeau de 100 milliards d’euros....
Quel mépris !
Quelles injures,.. tromperies !...

J’ai honte la France,
Pour tous les maires
Qui ont succombés aux lumières,
Accepté ce jeu de dupes
Ne fallait surtout pas regarder sous les jupes...
J’ai honte la France,
Toutes ces braves âmes,
Qui ont œuvré pour croire
Que ce grand débat national
Ne serait pas qu’une foire...
Relayé par BFMTv,
La seule Télé, qui dit la vérité,
J’ai honte la France,
Toutes ces braves âmes,
Partout en France,.. à discuter,
Débattre,... les problèmes,.. les cerner,..
A exprimer leurs malaises,
Éteindre les colères et leurs braises...
J’ai honte la France,
6 mois de combats,...
3 mois de national débat,...
D’analyses savantes et coordonnées
De dissections,.. examens recherchés,...
De toutes ces doléances
Pour combattre du système les défaillance,...
Trouver les solutions attendues,... espérées,

J’ai honte la France,
Qui se devait,...
Faire œuvre de puissance,
Faire œuvre d’intelligence,
Qui se devait,...
Faire œuvre de jugement,
Faire œuvre de discernement,
Pour accoucher de rien,...
La France entière doit vomir,
De s’être fait gruger,..
De s’être fait illusionner,
D’apparaître auprès du Maître,
Ce boute-en-train,
Qui, cul à cul mène ces casimir,
A leur propre déchéance....

J’ai honte la France,
300 millions d’euros en frais d’organisation,
J’ai honte la France,
Ces Femmes,.. ces Hommes pris pour des jambons
Des heures à écouter Jupiter Macron,
Mais comme la planète Jupiter,..
Il n’y a rien dans le bocal.....
Dans la grosse tête de ce leader,
Comme Jupiter c’est le vide sidéral...

Sidéral !

Mais ami(s),
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,... ou pas ! Ou Pas !
Ou,.. demandez à Benalla !

Christian le 26 avril 2019

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.