Fou !

Fou ! Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom, Se prend pour dieu.. Hier c’était pour rire,.. Jupitérien,... ! Seul le Tout Puissant,.. Peut jouer à Dieu,.. Son peuple,.. faire périr,.. Le faire mourir... Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom, Un aryen !...

Fou !

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu..
Hier c’était pour rire,..
Jupitérien,... !
Seul le Tout Puissant,..
Peut jouer à Dieu,..
Son peuple,.. faire périr,..
Le faire mourir...
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Un aryen !...

Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu,
Pour Jim Jones,.. il se prend
Le plus grand suicidaire,
De tous les temps,...
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Réincarnation de Jésus-Christ, Bouddha,
Lénine,..
Mao,.. Staline,...
Chez Wikipédia,..
De l’Histoire,.. de son nom,.. retiendra,..
« Petit garçon,..
A fait du mensonge,.. sa monomanie,
A passé sa vie,..
À élever sa compassion au rang du ver de terre...

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu..
À imposer le vaccin,..
La vaccination,..
Empoisonner toute une Nation !
Pour un virus,.. qui traité à la Chloroquine,..
La maladie ne serait que coquine,..
Ne joue pas même avec les grippes annuelles,
Qui cette année,... sans aucune autopsie,..
Des suicides,.. aux accidentés de la vie,..
Ont été épinglés,.
Cloués sur l’autel de la vérité,..
Du Covid décédés.....
Le tout relayé par les bouffons du roi,..
Et tout ces entre-soi,..

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Se prend pour dieu..
À forcer,..
À imposer,..
Toute une Nation,
À subir une vaccination,..
Dont on sait que jamais
Ne sera efficace,.
Seule la mortalité y fera trace,..
Des apprentis sorciers,..
Incluront un ARN dénaturé,..
Modifiant votre génome,..
Et dieu le môme,..
Fait de sa vaccine,.
Une maîtresse assassine,..
La Nation,..
Va-t-elle se rendre à cette injonction... ?

Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Où va-t-il trouver ces kapos,..
Qui hier,.. poussaient les files fantômes,
Ces gens de « riens »,
Sur leur dernier chemin,
Sans issue face au Zyklon,..
Fou !
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Où va-t-il trouver ces kapos,.. ?
Ces personnels de santé,.. ?
Des murmures d’Hippocrate, écartés..
« Je jure par Asclépios, par Apollon,
Par Hygie et Panacée »,

Pour en main tenir
Les seringues au sérum létal,..
Du pouce enfoncer le mal,...
Faire mourir....

Les actionnaires du Capital,
Eux,.. ont réservé,. leurs places au bal,..
De toute façon,..
Celui-dont-on-ne-doit-jamais-prononcer-son-nom,
Son aréopage ne seront pas responsables,..
Comment condamner,..
Ceux qui jouent avec des moutons,
Des pigeons,..
Sont déjà dans les crocs cannibales,..
Black Rock,.. Gates,..  Pfizer,
Big Pharma,..
Et leurs actionnaires,..
Ami(es),.
Ces gens-là,
N’auront jamais
Quelque compassion,
De la considération,
Commisération,..
Ami(es),..
Ces gens-là,
N’auront jamais,
Ami(es),..
La moindre once de philanthropie...
L’humanité,.
N’a pour eux,.. aucun prix...

L’humanité,..

Mais ami(es)
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !

Christian                     le 26 novembre 20

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.