Fermez,..  fermez,... les écoles aux écoliers,....

Fermez,..  fermez, Les écoles aux écoliers,.... Blanquer, Ce bibliothécaire,.. Celui dont l’Histoire ne retiendra nom, Font rentrer nos bambins, Vers de funestes destins... Regardez les rentrer,. Ces enfants,.. c’est beau,. Tout sourire devant le tableau

Fermez,..  fermez,... les écoles aux écoliers,....

Fermez,..  fermez,
Les écoles aux écoliers,....
Blanquer,
Ce bibliothécaire,..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,
Font rentrer nos bambins,
Vers de funestes destins...
Regardez les rentrer,.
Ces enfants,.. c’est beau,.
Tout sourire devant le tableau
Fermez,..  fermez,
Les écoles aux écoliers,....
Si vous voyez des écoliers
En danger,..
Ouvrez ouvrez-leur
La porte de la liberté,..

Fermez,..  fermez,
Les écoles aux écoliers,....
Blanquer,
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,
Tous les matins,..
Nos bambins,..
Vont en prison,.
Des heures en cage,..
Seuls,.. du visage,..
Libres,... les yeux, le front,
Fermez,..  fermez,
Les écoles aux écoliers,....
Regardez-les sont beaux,..
Là,.. devant le tableau,.
Ces petits marmots,
Masqués,.. prisonniers
En danger,..
Ouvrez ouvrez-leur
La porte de la liberté,..

Fermez,..  fermez,
Les écoles aux écoliers,....
Blanquer,
Ce bibliothécaire,..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,
Il ne faudrait pas louper
Ici,... un cours de latin,.
Même si,.. n’y a plus de latin,..
Là,.. rater un cours d’Histoire,..
Même si, l’Histoire fait foire,..
Il faut coûte que coûte,..
À la nature de nos enfants,..
Les flageller et affrontant,..
Virus chinois,..
Anglais,.. australien
Virus est taquin,
Ici,. là,... change de voie,..
Profs,. Instits, parents,..
Vous n’avez à faire choix,..
Du gouvernement, ces Pinocchio
N’allez pas faire écho
Vous seriez traités de complotistes,
Aux tristes sires fascistes,..
Dans la rue la Police sévit,...
Elle charge,..  punit
Atteintes à la sécurité,...
Tous ces crimes et délits
La Police châtie,..
Ces suppôts de la collabo,..
Font leur boulot,..
Te dérouillent de 125 euros !!!!!!

Fermez,..  fermez,
Les écoles aux écoliers,....
Blanquer,
Ce bibliothécaire,..
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,
Dans les écoles,.. collèges,
Là,. où a disparu le zéro,,..
L’on fait montre aux parents,..
Sur les cahiers de liaison,..
Des actions criminelles,
De leurs bambins récalcitrants,.
Faisant fi,..  des barrières sanitaires,..
Aux promesses de renvoi sécuritaires,..
Consignes de polichinelles,...
Blanquer,
Celui dont l’Histoire ne retiendra nom,
Si vous voyez des écoliers
En danger,..
Ouvrez ouvrez-leur
La porte de la liberté,..

De la liberté,..

Mais ami(es),..
Vous n’êtes toujours pas obligés de me croire,.. à me suivre,. ou pas !
Ou pas !
Ou demandez à Benalla !
Nôôôôn pas à Benalla !

Christian          le 30 mars 21

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.