Blog suivi par 501 abonnés

Le blog de christian salmon

  • «Dans un rêve, Sangatte près de Calais pourrait s’appeler "Sanglote"...»

    Par | 1 commentaire
    Alors que la crise migratoire explose en Europe, et que la jungle de Calais est le théâtre de l'impuissance politique et de la violence policière, c'est le moment de découvrir l'enquête photographique réalisée à Sangatte en 2002 par la photographe Anabell Guerrero pour le Parlement International des écrivains. John Berger lui rend hommage dans ce texte intitulé "Délocalisation".
  • Mort d’Antonin Scalia, le juge de la Cour suprême qui confondait la réalité et la fiction...

    Par | 28 commentaires | 20 recommandés
    Au cours d’un colloque de juristes en 2007, Antonin Scalia qui vient de disparaître avait justifié l’usage de la torture, en se fondant non pas sur des textes juridiques mais sur l’exemple de Jack Bauer. «Jack Bauer a sauvé Los Angeles, il a sauvé des centaines de milliers des vies. Allez-vous condamner Jack Bauer?" Comment le renoncement à l'Etat de droit passe par des fictions trompeuses...
  • «Nous les peuples européens...» Manifeste pour démocratiser l’Europe

    Par | 64 commentaires | 35 recommandés
    La crise de l'Europe est celle de ses partis politiques, de ses Etats membres et de ses Institutions. Pour démocratiser l'Europe, créons un puissant mouvement transnational et citoyen. Opposons à l'Europe qui dit « Nous, les gouvernements » et « Nous, les technocrates » à une Europe qui affirme: « Nous les peuples européens ».
  • La bataille pour un nouveau récit européen

    Par | 8 commentaires | 6 recommandés
    A la veille du lancement le 9 février à Berlin par Yanis Varoufakis du Mouvement pour une démocratisation en Europe (DIEM25), je re-publie l'entretien que j'avais eu en septembre avec lui. Il s'explique sur la crise de souveraineté européenne et la nécessité d'une nouvelle dissidence européenne.
  • Le mutisme et le meurtre

    Par | 27 commentaires | 31 recommandés
    En 1934 alors que les nazis venaient de prendre le pouvoir en Allemagne, Hermann Broch écrivait: «Entre l'homme et l'homme, entre le groupe humain et le groupe humain règne le mutisme et c'est le mutisme du meurtre». C'est ce même mutisme qui fait retour avec les attentats de 2015: mutisme spéculaire du terrorisme et de l'anti-terrorisme. De tous côtés, refus des explications.
  • La guerre israélo-arabe des récits

    Par | 133 commentaires | 44 recommandés
    A l'occasion de son discours devant le 37ème congrès sioniste, le 20 octobre 2015, Benyamin Netanyahu a déclaré: « Le Mufti de Jérusalem (...) s'est rendu à Berlin [en 1941]. Hitler ne voulait pas exterminer les Juifs à cette époque, il voulait expulser les Juifs. Et Haj Amin al-Husseini est allé voir Hitler et lui a dit : « Si vous les expulsez, il vont tous venir ici [en Palestine] ».
  • Yanis Varoufakis : pour une nouvelle dissidence européenne (2)

    Par | 26 commentaires | 18 recommandés
    Face à une Europe devenue une zone de non-démocratie, Yanis Varoufakis en appelle à une nouvelle dissidence, un réseau européen de citoyens en faveur d'une "européanisation décentralisée" capable d'inventer les formes et les politiques d'une démocratisation européenne.  Suite et fin de l'entretien avec Yanis Varoufakis. 
  • Yanis Varoufakis : « le mal de souveraineté » (1)

    Par | 20 commentaires | 17 recommandés
  • Que reste-t-il du 11-Septembre ?

    Par | 40 commentaires | 18 recommandés
    Le 11 septembre 2001 n’est pas seulement comme on a l’habitude de le dire la date de naissance du XXIe siècle, c’est l’acte inaugural d’une guerre d’un type nouveau qui n’a cessé depuis de s’étendre et de s’intensifier sur tous les théâtres d’opération, cette guerre nouvelle, je l’appelle la guerre des récits : elle a pour enjeu non plus des territoires ou des ressources naturelles, mais le contrôle du récit dominant, l’attention et le crédit qu’on lui prête.
  • #Aylan ou la comparution des victimes

    Par | 9 commentaires | 9 recommandés
    La photo du corps inanimé du jeune Aylan sur une plage européenne,  dupliquée à l'infini,  a fonctionné comme une image écran provoquant stupeur et indignation et court-circuitant toute réflexion rationelle sur la question des réfugiés. L’action politique se fond dans la passion collective, la délibération démocratique cède la pas à la synchronisation des émotions par médias interposés. C'est à une sorte de comparution des victimes à laquelle on assiste. Entretien avec le journal italien Il Fatto Quotidiano.Propos recueillis par Wanda Marra