Sauver le ver de terre, l’un des premiers marqueurs de la biodiversité

Après l’Éloge du ver de terre publié en 2018 chez Flammarion, la suite sort aujourd'hui : Sauver le ver de terre, l'un des premiers marqueurs de la biodiversité, une édition soutenue par l'Office français de la biodiversité.

Si cette suite devait faire passer un seul message, quel serait-il ?  

Qu’il est urgent de réconcilier l’agriculture et la nature en réparant le lien qui a été rompu.

Résumé

Saviez-vous que le premier éloge du ver de terre a été publié en 1881 par Charles Darwin pour clôturer son œuvre ? Que pendant 45 ans, il l’a étudié sous toutes ses coutures. Que certains montent aux arbres, que d’autres butinent, et qu’ils influencent la croissance des plantes et les rendements agricoles !

Après le succès de l’Éloge du ver de terre publié chez Flammarion, voici la suite, plus pédologique, scientifique et politique. Politique dans le sens où notre nourriture provient de 95 % à 100 % des sols cultivés, comme nos vêtements et nos chaussures, le bois, le papier, le carton, le vin, le tabac, les huiles…

Mais comme ces sols nourriciers sont victimes de la même punition que les pôles, et que les vers de terre sont des créateurs d’humus, on comprend vite que la viabilité d’une humanité paisible repose sur la vie souterraine et en particulier sur ces animaux.

Clé de voûte de l’alimentation de demain, on peut même soutenir que, via les plantes ou les animaux qui les mangent, le ver de terre est à la source d’un cycle tout aussi essentiel que celui de l’eau : le cycle de la nutrition.

Darwin. Ce livre inclut l’essentiel du dernier ouvrage de Charles Darwin, et il s’adresse autant aux consommateurs soucieux de leur alimentation qu’à ceux qui la produisent : agriculteurs, maraîchers, jardiniers, et la future génération de paysans.

Auteurs. Christophe Gatineau est un auteur, cultivateur et agronome spécialisé en agriculture permanente et agroécologie, créateur du blog Le Jardin-vivant.fr. Auteure de deux éloges, l’abeille et le bleuet, Sylvie Corré, diplômée en sciences de l’éducation, cultive pour son autonomie alimentaire.

Avec la participation de : Patrick Lavelle, professeur émérite de la Sorbonne, ancien directeur du laboratoire d’Écologie des sols tropicaux de l’IRD et spécialiste mondial des vers de terre ; Céline Pélosi, chargée de recherche à l’INRA, écotoxicologue et géodrilologue ; Christian Feller, chercheur émérite à l’IRD de Montpellier ; Éric Blanchart : chercheur à l’IRD de Montpellier ; et Xavier Mathias, auteur, chroniqueur et maraîcher bio.

ISBN 978-2-9573766-0-5.
300 pages. Format poche. Prix : 8,80 €
Sortie le 19 sept. 2020. En librairie ou ici.
Distribution : Myosiris diffusion
Consultez le Questions-réponses.
Lire : Sauver le ver de terre pour sauver la Nature ?

ISBN 978-2-9573766-0-5 300 pages. Format poche. Prix : 8,80 €. Sortie le 19 sept. © Christophe Gatineau ISBN 978-2-9573766-0-5 300 pages. Format poche. Prix : 8,80 €. Sortie le 19 sept. © Christophe Gatineau

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.