Christophe Gerbaud

Un désir créateur : Arts, Clinique, Politique

Paris - France

Sa biographie
Né le 5 juin 1979 à Montauban. Abandonné. Adopté à six mois. Handicapé visuel. Enfance calme. Adolescence trés mélancolique. Premiers écrits à 18 ans. A 21 ans apprend qu'il a une sœur et l'existence de sa mère biologique. Commence à se travestir. Recherches de famille biologique entamées s'avérant vaines. Etudes d'histoire de l'art (Deug), de philosophie (Master 2).A l'âge de 32 ans passe un second Master (sociologie) tout en enseignant la philosophie et la santé publique dans diverses institutions et en étudiant dans plusieurs associations (Paris VII, ALI APPS, Analyse Reichienne) la psychopathologie clinique. Après avoir été clinicien stagiaire pendant un an. A plus de 37 ans, l'écriture continue
Son blog
7 abonnés Christophe Gerbaud
Voir tous
  • Vers l’eau de Tipaza

    Par
    « Les tyrans savent qu’il y a dans l’œuvre d’art une force d’émancipation qui n’est mystérieuse que pour qui n’en n’ont pas le culte ; chaque grande œuvre rend plus admirable et plus riche la face humaine, voilà tout son secret », Albert Camus, extrait du discours de Suède
  • Sadomasochisme Et Lutte Des Classes : Quelles Convergences, Quelles Divergences ?

    Par
    Cet article met en perspective – en zigzag – le lien entre maitre / esclave où l’esclave prend la place du maitre – chez GWF Hegel puis Karl Marx on nomme cela la dialectique, mais cet article propose une synthèse à travers un cadre contemporain : celui du sadomasochisme et des pratiques queers.
  • Devant la joie, devant la peste - restons : secrètement, anonymes.

    Par
    Éviter d'avoir un but. Vivre sous un ciel étoilé de nuages obscurs. Là est mon calme corporel, face aux tonnerres pulsionnels qui constituent mon être. En putain, jupe crayon serrée rose, talons hauts ; je sors muni(e) d'une batte de Baseball. Cela, je le fais pour lever les cœurs - et, ainsi, être la joie devant la mort, vivre dans cet anéantissement Je suis une pute anéanti(e) et acéphale.
  • L'art de la révolte

    Par
    Là où le clinicien fait silence et entend, le philosophe parle et questionne et le sociologue actualise ses "genres" de sciences. Mon approche des phénomènes psychiques, éthiques et sociaux est donc triple. En cela, il s'agit de se déraciner du "moi haïssable" - pour embrasser d'une manière concrète, pragmatique, théorique des faits éthiques et psychosociaux, d'une manière radicalement transverse.
  • Esthétique de la pauvreté (septième partie)

    Par
    La santé a un prix. Pareille à un art ; elle doit se tailler, s’entretenir, se chérir. Le travail du chercheur est de reconstruire une partie de l'univers mental d'un individu pour comprendre ses croyances. Dans le nouage des savoirs (sociologiques, psychologiques, éthiques) naît l'incertitude, donc un vacillement de l'être, une once de vérité sur nos situations propres...