L'UMPS est là.

Marine Le Pen a inventé l’UMPS, la gouvernance conseil scientifique-Macron-Philippe-Castex l’a fait.

Ce que nous entendons dans les médias aujourd’hui est plutôt réjouissant, si l’on va jusqu’au bout de la réflexion possible à partir de ces faits : Muselier bénéficie de l’appui de la Macronie au pouvoir dans le cadre de sa campagne « L.R. » dans son coin de France. Mais le parti « L.R. » ne voudrait pas que ça se sache. C’est trop tard mais ils ne voudraient pas.

Mais, alors, il faudrait croire que le parti « L. R. » ne gouverne pas avec le parti « L.R.E.M. », quelques anciens écologistes de temps en temps et avec le parti « P.S. » ? Pourtant, on peut dire que nous les connaissons.

Le parti « P.S. » a tellement perdu d’électeurs à cause du mandat Hollande qu’il a voulu que cela ne se sache pas et être au gouvernement, pour parachever « l’œuvre » d’Hollande. Quand on perd, on perd, à gauche comme à droite, il faut l’accepter.

On dit que si Marine Le Pen arrive au pouvoir exécutif, le « R. N. » au pouvoir législatif, elle et ils et elles n’auraient pas de ministres de valeur. C’est possible. D’où son appel au rassemblement national. Aurait-il lieu ? Et où ?

Mais la tactique du débauchage des têtes à informer pour constituer un gouvernement, c’est ce que Macron-Philippe et Macron-Castex ont fait.

Faute de compétences. Nous y sommes.

Marine Le Pen a inventé l’UMPS, la gouvernance conseil scientifique-Macron-Philippe-Castex l’a fait.

Au fait, dans le sud de la France, là dont je parle, le parti « L.R.E.M. » ne peut même pas présenter de liste.

Le renouvellement du personnel politique, nos employé.es, prend du temps.

Ne pas se précipiter.

Christophe Gervot, psychanalyste et écrivain, artiste,

le 4 mai 2021.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.