christophe renard
technicien informatique
Abonné·e de Mediapart

82 Billets

0 Édition

Billet de blog 13 juil. 2018

Pourquoi les femmes ne sont pas des putes et des salopes ?

Salope pute combien de fois les femmes sont elles victimes de ces injures au cours de leur vie ? Pour que cela cesse il faut d’abord comprendre et c’est l’objet de cet article…

christophe renard
technicien informatique
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

salope : les femmes ne sont pas des salopes pour la bonne raison qu’elles aiment davantage les enfants et faire des enfants plutôt que les hommes ou la bite.

En effet les femmes lorsqu’elles choisissent un partenaire c’est pour fonder une famille c’est à dire avoir des enfants d’ailleurs pour une femme faire l’amour c’est d’abord faire des enfants… pour preuve leur plaisir durant le coït croît quand elles désirent tomber enceinte…

maintenant il est vrai que les femmes se considèrent comme de la marchandise en se mettant mini jupe décolleté et maquillage mais ce n’est que pour pousser maximum d’homme à s’intéresser à elles, et augmenter les chances que l’un d’entre eux -le meilleur selon leurs critères d’intérêts-, s’engage car on connaît la réticence des hommes à s’engager et à fonder une famille.

Faire l’amour sans avoir le projet de fonder une famille n’intéresse que peu de femme et celles-ci sont parfois réalistes sur l’avenir de l’humanité parfois pessimistes parfois désoeuvrées. Donc les femmes aiment plus les enfants que les hommes et ce n’est pas difficile de le comprendre car les hommes mentent, trichent, jouent aux jeux sans limites, sont mythomanes, lâchent, boivent de l’alcool et se saoulent, volent, sont violents, violent, sont avides et cupides trompent leur femme, sont fainéants, égoïstes ...qui voudraient les aimer. Alors que les enfants sont purs comme les femmes se plaisent à le penser d’elles-même ou du moins de l’Amour avec un grand A. pour une femme l’amour est pur et beau comme les enfants alors que l’homme qualifie l’amour de sale et de vulgaire.

Maintenant pourquoi ne pas permettre aux femmes d’être indépendantes des hommes en leur versant une subvention de 1200 euros net exonérer d’impôt de l’age de 16 ans jusqu’à la mort en lieu et place des allocations familiales et là nous verrons si les femmes sont des salopes et des putes.

Seules les hystériques sont vraiment vénales et ont les lèvres en feu et font l’amour comme elles se lavent les dents et ces dernières salissent l’ensemble des femmes par leur versatilité et leur érotisation de la violence à l’image des pervers narcissiques ce qu’elles étaient d’ailleurs au 19e siècle pour les premiers psychiatres et ce qu’elles sont toujours aujourd’hui pour moi.

Pute : les femmes ne sont pas des putes non plus car elles ne vendent pas leur corps mais leur capacité à aider l’homme à se construire -même si c’est parfois avec de la pitié car ce n’est pas difficile de séduire une femme d’après elles-.

En effet les femmes sont dépendantes des hommes depuis l’aube de l’humanité dans les sociétés patriarcales. Cette position de dominé les pousse à rechercher l’indépendance dans une relation de couple grâce à un compagnon qui parvient avec le moins de difficulté possible à subvenir à ses propres besoins pour ensuite être capable de subvenir aux besoins de sa femme et de leurs progénitures.

Plus l’homme est indépendant financièrement et plus il peut assurer l’indépendance de sa femme et de leurs enfants.

Maintenant il y a des femmes qui en sont réduites à vendre leur corps contre quelques dollars mais même dans ces cas là elles ne font que ratisser large pour qu’un homme tombe sincèrement amoureux d’elles comme cela arrive souvent afin qu’ils prennent soin d’elles et leur permettent d’arrêter un métier avilissant qu’elles ne choisissent qu’à cause de la misère et du fait de la pression masculine.

qu’un homme providentiel arrive et c’est la fin de l’abattage.

Toutes les femmes ne sont pas vulnérables et vénales bien au contraire mais il y a un minimum, ne pas travailler ou occuper un emploi où on a du mal à subvenir à ses propres besoins pour un homme fait fuir les femmes et encore pas toutes et c’est normal. Comment pouvoir fonder une famille ? Même si elles sont riches les femmes privilégient le rôle social et le travail de l’homme dans la société. Donc on voit bien que les femmes ne sont pas des putes.

j’espère avoir éclairé le commun des mortels qui a subit un lavage de cerveau depuis son adolescence sur les site pornographique d’internet où on traite les femmes de pute de salope ou de chienne à tout va si ce n’est pas dans les chansons de certains chanteur qui ont un complexe d’infériorité et gay refoulé.

Aparté :

oui je suis féministe

oui je suis Evhémériste

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Affaire Abad : une élue centriste dépose plainte pour tentative de viol
Selon nos informations, Laëtitia*, l’élue centriste qui avait accusé, dans Mediapart, le ministre des solidarités d’avoir tenté de la violer en 2010, a porté plainte lundi 27 juin. Damien Abad conteste « avec la plus grande fermeté » les accusations et annonce une plainte en dénonciation calomnieuse.
par Marine Turchi
Journal — France
Opération intox : une société française au service des dictateurs et du CAC 40
Une enquête de Mediapart raconte l’une des plus grandes entreprises de manipulation de l’information intervenue en France ces dernières années. Plusieurs sites participatifs, dont Le Club de Mediapart, en ont été victimes. Au cœur de l’histoire : une société privée, Avisa Partners, qui travaille pour le compte d’États étrangers, de multinationales mais aussi d’institutions publiques.
par Fabrice Arfi, Antton Rouget, Tomas Madlenak et Lukas Diko (ICJK)
Journal
Le procès des attentats du 13-Novembre
Le procès des attentats du 13-Novembre a débuté mercredi 8 septembre à Paris. Durant neuf mois, vingt accusés vont devoir répondre du rôle qu’ils ont joué dans cette tuerie de masse. Retrouvez ici tous nos articles, reportages, enquêtes et entretiens, et les chroniques de sept victimes des attentats.
par La rédaction de Mediapart
Journal — Migrations
Tragédie aux portes de l’Europe : des politiques migratoires plus mortelles que jamais
Vendredi 24 juin, des migrants subsahariens ont tenté de gagner l’Espagne depuis Nador, au Maroc, où des tentatives de passage se font régulièrement. Mais cette fois, ce qui s’apparente à un mouvement de foule a causé la mort d’au moins 23 personnes aux portes de l’Europe.
par Nejma Brahim et Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Pays basque : le corps d’un migrant retrouvé dans le fleuve frontière
Le corps d’un jeune migrant d’origine subsaharienne a été retrouvé samedi matin dans la Bidassoa, le fleuve séparant l’Espagne et la France, ont annoncé les autorités espagnoles et les pompiers français des Pyrénées-Atlantiques.
par Roland RICHA
Billet de blog
Exilés morts en Méditerranée : Frontex complice d’un crime contre l’humanité
Par son adhésion aux accords de Schengen, la Suisse soutient l'agence Frontex qui interdit l'accès des pays de l'UE aux personnes en situation d'exil. Par référendum, les Helvètes doivent se prononcer le 15 mai prochain sur une forte augmentation de la contribution de la Confédération à une agence complice d'un crime contre l'humanité à l'égard des exilé-es.
par Claude Calame
Billet de blog
Melilla : violences aux frontières de l'Europe, de plus en plus inhumaines
C'était il y a deux jours et le comportement inhumain des autorités européennes aux portes de l'Europe reste dans beaucoup de médias passé sous silence. Vendredi 24 juin plus de 2000 personnes ont essayé de franchir les murs de Melilla, enclave espagnole au Maroc, des dizaines de personnes ont perdu la vie, tuées par les autorités ou laissées, agonisantes, mourir aux suites de leurs blessures.
par Clementine Seraut
Billet de blog
Frontières intérieures, morts en série et illégalités
Chacun des garçons qui s'est noyé après avoir voulu passer la frontière à la nage ou d’une autre manière dangereuse, a fait l’objet de plusieurs refoulements. Leurs camarades en témoignent.
par marie cosnay